•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le maire de Joliette peu rassuré par le déconfinement en cours

Des voitures stationnées devant des commerces.

Le maire dit espérer que le déconfinement « n’amènera pas l’effet contraire et que l’on soit obligé de reculer ».

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Le maire de Joliette, Alain Beaudry, ne cache pas son inquiétude au lendemain du déconfinement progressif amorcé lundi avec la levée de certains barrages routiers et la réouverture de commerces en dehors de Montréal.

En entrevue à RDI, M. Beaudry dit espérer que les gens respecteront les consignes de distanciation et les mesures qui accompagnent ce déconfinement afin de lutter contre la propagation de la COVID-19.

Je comprends que les gens avaient hâte qu’on soit déconfiné comme région, mais j’espère que cela n’amènera pas l’effet contraire et que l’on soit obligé de reculer.

Alain Beaudry, maire de Joliette

M. Beaudry se fait le porte-parole de certains de ses administrés qu’il dit inquiets, notamment en raison de l’annonce de la réouverture des écoles et des garderies.

Le maire dit ne pas avoir d’objection à demander le report de la réouverture des écoles s’il y a trop d’inquiétudes de la part des parents.

Je trouve que cela a été rapide. Le gouvernement nous a annoncé des choses chaque jour, il y a 15 jours. Là, on s’aperçoit que les gens ont hâte, mais sont-ils vraiment prêts?, ajoute le maire Beaudry, qui se dit à l’écoute des recommandations de la santé publique.

Les déclarations du maire Beaudry viennent renforcer les inquiétudes exprimées lundi par la santé publique de Lanaudière.

Son directeur, Richard Lessard, confiait à Radio-Canada que les cas de COVID-19 augmentaient plus rapidement dans la région de Joliette.

On ne peut pas dire qu'on est en train d'éliminer la propagation du virus, au contraire, a-t-il déclaré.

Depuis lundi, les Québécois à travers la province peuvent se rendre dans les commerces à l’exception de la région Montréal, où la réouverture des magasins non essentiels a été reportée au 18 mai.

Le premier ministre François Legault en a fait l’annonce lundi, expliquant que la marge de manœuvre n'était pas assez grande, tout en soulignant que la situation était stable.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !