•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba annonce 45 M$ d'aide pour les aînés

Les mains d'une personne âgée tiennent une canne.

Brian Pallister souligne que l'on doit beaucoup aux aînés, qui ont fait du Manitoba la province qu'elle est aujourd'hui.

Photo : iStock

Le premier ministre Brian Pallister a annoncé mardi une aide de 45 millions de dollars pour les aînés. Cette aide directe, distribuée sous la forme d'un crédit d'impôt remboursable de 200 $, vise à alléger le fardeau financier causé par la COVID-19.

Les personnes âgées font partie des groupes les plus durement touchés par la pandémie de la COVID-19, a affirmé Brian Pallister.

Ils sont plus à risque de développer des complications de la maladie et doivent assumer des dépenses supplémentaires, comme la livraison de l’épicerie ou l’installation de services technologiques pour rester en contact avec leur famille, selon le premier ministre.

Ce paiement leur donnera un appui financier supplémentaire pendant cette période très difficile, a soutenu Brian Pallister.

Toutes les personnes de 65 ans et plus qui ont soumis une déclaration de revenus pour 2018 pourront obtenir cette aide. Environ 225 000 personnes en bénéficieront, a précisé M. Pallister.

Le ministère des Finances enverra les chèques par courrier au mois de mai. Ceux qui ont changé d’adresse entre-temps ont jusqu’au 12 mai pour aviser le Ministère. Ils peuvent également effectuer les modifications en ligne (Nouvelle fenêtre).

Les personnes qui ne reçoivent pas de chèques et les nouveaux habitants du Manitoba pourront réclamer l’argent en remplissant leur déclaration de revenus pour 2020.

Ce crédit d'impôt ne sera pas imposable et ne sera pas utilisé pour réduire d'autres prestations fiscales, a noté Brian Pallister.

Pas de précisions sur les mises à pied

Le premier ministre n’a pas donné de détails sur le nombre de personnes touchées par les compressions dans le secteur public, parce que la question fait l’objet de négociations.

Lundi, le gouvernement manitobain annonçait qu’une centaine de ministères, d’établissements postsecondaires et de sociétés d’État ont réduit leurs dépenses de fonctionnement de 4,9 %, et leursdépenses en main-d’œuvre de 2,2 % au cours des dernières semaines.

Brian Pallister a indiqué que ces pourcentages sont des moyennes et que certains ministères sont plus touchés que d’autres.

Le premier ministre a réaffirmé que l’objectif du gouvernement n’était pas de « faire des compressions considérables » dans le secteur public, mais de trouver la meilleure façon de rediriger des ressources vers le système de santé.

Retournez travailler, demande le premier ministre

En ce qui concerne les entreprises qui peinent à embaucher, Brian Pallister a encouragé toutes les personnes qui sont en bonne santé à reprendre leurs activités, même si les prestations du gouvernement fédérales sont tentantes.

Tous ceux qui reposent sur les aides financières à présent doivent se souvenir qu’elles vont s'arrêter. Et peut-être qu’à ce moment-là les emplois refusés un mois avant ne seront plus là . a-t-il dit.

Ne pas aller travailler aura des conséquences sur l’économie. Nous avons besoin qu’elle fonctionne, sinon nous en paierons tous le prix, a conclu Brian Pallister.

Notre dossier COVID-19 : les services ouverts ou fermés dans votre région

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !