•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un enseignant « vlogueur » documente un retour en classe irréel sur YouTube

Samuel Bernard enseigne à l'École Jules-Émond, à Val-Bélair.

Samuel Bernard enseigne à l'École Jules-Émond, à Val-Bélair.

Photo : Radio-Canada / Cimon Leblanc

Qui aurait pu prédire, en septembre dernier, que les échanges de cartes Pokémon seraient interdits dans la classe de « Monsieur Samuel » à la fin de l’année scolaire? Qu’on enseignerait plutôt la distanciation sociale à des enfants de 7 ans au mois de mai?

Cette situation est devenue bien réelle pour un enseignant de deuxième année à l’École Jules-Émond, à Val-Bélair.

Samuel Bernard documente donc dans un vlogue sur la chaîne YouTube son retour en classe. Il souhaite garder des traces à jamais de ce moment « unique dans sa carrière et celle de ses collègues ».

Comme bien d’autres enseignants des écoles primaires du Québec, Samuel Bernard a repris le travail lundi pour préparer le retour de ses élèves la semaine prochaine.

Il a partagé récemment une première vidéo dans laquelle il explique les raisons de ses démarches et ses appréhensions.

J’aime l’idée d’aller un jour revoir cette réalité-là, de replonger dans cette réalité-là qui va être unique dans ma carrière, et dans celle de mes collègues.

Finies les Pokémon, place à la distanciation sociale

La nouvelle réalité des enseignants, c’est mettre de côté tout ce qu’ils avaient prévu enseigner d’ici la fin de l’année. Finis les échanges de cartes Pokémon dans la classe de Samuel Bernard, une pratique qu’il avait instaurée avant la pandémie.

Dès lundi prochain, « distanciation sociale » et « lavage des mains » seront plutôt au centre du programme d’enseignement de Samuel Bernard pour les six semaines restantes au calendrier scolaire.

On va installer des nouvelles routines d’hygiène, notamment il va y avoir des moments dans la journée pour le lavage de mains : à l’arrivée, avant et après le manger, avant-après la collation, aussi avant de quitter l’école, a-t-il illustré mardi matin à l’émission Première heure.

On va faire beaucoup de modélisation, on va enseigner les mesures hygiéniques. On va parler de distanciation sociale, on va le pratiquer pour que ça devienne de plus en plus naturel ajoute celui qui aura une douzaine d'élèves dans sa classe.

Ce ne sera pas parfait, je ne crois pas, au début, mais j’ose croire qu’avec la pratique, ça va devenir plus une routine.

Samuel Bernard, enseignant et vlogueur
Samuel, un homme dans la trentaine aux cheveux, à la barbe et aux yeux bruns.

Le professeur Samuel dans la vidéo d'introduction de son vlogue.

Photo : Radio-Canada

Qu'est-ce qu'un vlogue?

C'est l'oeuvre d'un vlogueur ou une vlogueuse qui publie des vidéos de ses chroniques quotidiennes, sur la chaîne YouTube par exemple.

Casse-tête et course contre la montre

Environ 64 % des élèves de l’École Jules-Émond seront de retour en classe dès lundi, selon M. Bernard, ce qui représente tout un casse-tête.

On est assez chanceux à mon école. On a plusieurs locaux qui peuvent être utilisés pour former des nouveaux sous-groupes. Alors on sait qu’on va avoir trois nouveaux groupes qui vont être formés et on va être en mesure de tous les accueillir, dit-il.

Sur le web, Samuel Bernard traite aussi de la véritable course contre la montre lancée depuis lundi pour tous les enseignants de son école, comme pour tous ceux du Québec. L'aménagement de sa classe a d'ailleurs été le sujet de son dernier vlogue, réalisé mardi matin.

On doit respecter la distanciation sociale dans les classes. On mesure bien avec des galons à mesurer l’espace entre chaque pupitre pour s’assurer qu’on respecte les deux mètres, explique-t-il. On sent qu’on va avoir une grosse semaine, on a encore quatre jours pour se préparer.

Malgré l'ampleur de la tâche, le retour en classe fait néanmoins du bien à l’ensemble du personnel, selon Samuel Bernard.

L’anticipation était assez grande dans les derniers jours et ça a fait du bien de revenir hier, puis de le vivre un peu plus ensemble, entre enseignants et enseignantes et puis de recevoir un peu plus d’information de la part de notre direction d’école.

Mettez une cape de superprof lundi

Samuel Bernard lance par ailleurs une invitation à tous les enseignants du Québec à se joindre à lui et à porter une cape de superprof pour le retour en classe, lundi prochain. Utilisez le #superprof pour partager vos photos, conclut-il.

Avec les informations de Marie Maude Pontbriand

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !