•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les empoisonnements accidentels aux produits désinfectants sont en augmentation

Des produits nettoyants sont alignés sur une table.

Selon Santé Canada, les empoisonnements liés aux produits de nettoyage ont fait un bond en février-mars de cette année par rapport à l'année dernière.

Photo : Radio-Canada / Leo Brown/CBC

Radio-Canada

De plus en plus de Canadiens s'empoisonnent accidentellement en utilisant des produits désinfectants pour éviter la COVID-19.

Santé Canada indique que pour les mois de février et mars, elle a enregistré une augmentation de 58 % de cas par rapport à la même période de l'année dernière. Il s’agit notamment d’expositions aux produits de nettoyage, aux agents de blanchiment, aux désinfectants et aux désinfectants pour les mains.

Les empoisonnements à l'eau de Javel sont les plus fréquents. Ils représentent 38 % des cas signalés aux centres antipoison en mars.

Selon l'agence fédérale de la santé, cette augmentation s’explique, entre autres, par la présence de plus de produits de nettoyage dans les maisons et une plus grande exposition à ces derniers, puisque les gens nettoient et désinfectent plus souvent leur demeure, où ils passent d'ailleurs plus de temps qu'auparavant.

Jim Chan, un consultant en santé qui a travaillé 36 ans comme inspecteur de la santé publique pour la Ville de Toronto, fait état de plusieurs cas, dont celui d’une dame qui a utilisé un mélange de vinaigre et d'eau de Javel dans un seau pour essayer de nettoyer son comptoir à la maison.

Elle s'est retrouvée à l'hôpital, incommodée par un grand volume de chlore gazeux.

Santé Canada et les cinq centres antipoison régionaux du pays indiquent que le nombre d'expositions signalées est passé de 954 pour les mois de février et mars 2019 à 1506 pour la même période en 2020.

Les chiffres pour le mois d’avril ne sont pas encore disponibles.

Erreurs courantes

Selon M. Chan, les Canadiens devraient suivre les conseils de nettoyage de sources reconnues, comme les sites Internet du gouvernement.

Selon lui, l'erreur la plus courante est de mélanger de l'eau de Javel avec du vinaigre ou avec un produit de nettoyage contenant de l'ammoniac, ce qui produit des gaz potentiellement mortels. Certaines lingettes utilisées pour nettoyer les surfaces contiennent de l'ammoniac, dit-il, et les gens doivent donc lire attentivement les étiquettes.

Il ajoute que le mélange doit être fait et utilisé dans un espace bien ventilé tout en portant des gants. Une fois que les surfaces sont lavées avec de l'eau de Javel, les gens doivent la laisser agir pendant une minute, puis l'essuyer, insiste M. Chan.

Jim Chan met également en garde contre l'ingestion accidentelle de désinfectants pour les mains à base d'alcool. Plus la teneur en alcool est élevée, plus le danger est grand, dit-il.

Si vous avez des enfants à la maison, vous devez être très prudent, avertit-il, car certains désinfectants à base d'alcool sentent très bon... comme les fruits.

Il y a également un risque pour les personnes qui nettoient les fruits ou les produits avec trop de désinfectant ou qui en mettent trop sur leurs mains avant de manger.

D'après les informations de Rosa Marchitelli de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Santé publique

Santé