•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une entreprise septilienne innove pour protéger les dentistes

bouche ouverte avec miroir

Bien qu’ils puissent répondre aux urgences, les dentistes attendent toujours de pouvoir rouvrir leurs cliniques. (Archives)

Photo : iStock

Radio-Canada

Les cliniques dentaires de la province demeurent fermées jusqu’à nouvel ordre, mais une entreprise septilienne se prépare déjà à produire du matériel pour rendre le travail des dentistes plus sécuritaire en temps de pandémie.

Un prototype de caisson de protection est à l’essai afin de diminuer les risques de propagation de la COVID-19 lorsqu'un patient doit subir un nettoyage ou un plombage.

L'entreprise nord-côtière qui a développé ce prototype, Formothane, a déjà transformé ses opérations peu après le début de la pandémie pour fabriquer des écrans protecteurs en plastique.

Après avoir mis au point ces écrans pour protéger le personnel des hôpitaux du coronavirus, la PME nord-côtière veut maintenant développer un caisson destiné aux cliniques dentaires.

Un prototype de caisson de protection pour les dentistes.

Ce caisson de plastique est conçu pour recouvrir la tête et le haut du corps des patients.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Le produit n'est pas encore en vente, mais selon le directeur général de Formothane, Pascal Beaulieu, le prototype a reçu un accueil favorable de la part de certains dentistes de la région.

On a adapté un boitier déjà existant en l’ajustant à la hauteur de travail du dentiste, avec des points d'insertion pour les bras, puis en même temps pour entrer les équipements, explique M. Beaulieu.

Appel à la prudence

L’Ordre des dentistes du Québec recommande cependant à ses membres d'être prudents face à ce genre de dispositif.

Son président, Guy Lafrance, soutient qu'il est nécessaire d’attendre que les nouvelles normes soient mises en place pour assurer la sécurité des patients et des dentistes avant de se procurer du nouveau matériel.

Homme d'un certain âge sur la chaise du dentiste, la bouche ouverte.

Les dentistes devront revoir leurs protocoles afin de pouvoir recommencer à traiter les cas non urgents. (Archives)

Photo : iStock / hedgehog94

On travaille à établir de nouvelles normes avec le gouvernement, le ministère de la Santé, la Santé publique et la CNESST, précise M. Lafrance.

Chez Formothane, on se dit prêt à faire évoluer le prototype en fonction des besoins et des impératifs sanitaires.

S’adapter à la crise pour relancer son entreprise

Jusqu'à maintenant, le développement et la fabrication d'équipements de protection a permis à l'entreprise Formothane de rappeler au travail six de ses sept employés.

Ce prototype est une stratégie déployée par l’entreprise pour maintenir les membres de son équipe à l’emploi.

Il y a peut-être des employés qui n’ont pas eu la chance de faire des semaines complètes, mais au moins on se creuse la tête à savoir comment faire pour rappeler tout notre monde et réussir à bien s'en sortir, raconte Pascal Beaulieu.

Toutefois, un autre défi attend l'entreprise : l'approvisionnement en polycarbonate. Ce type de plastique est actuellement en grande demande et entre dans la fabrication des produits développés par Formothane.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Développement économique