•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accusations contre un policier de Winnipeg pour un accident qui fait 6 blessés

Plan serré du logo sur l'arrière du coffre d'une voiture de police de Winnipeg.

La collision a eu lieu à l’intersection de l’avenue Aberdeen et de la rue Salter.

Photo : Radio-Canada / Darren Bernhardt

L’Unité d’enquête indépendante du Manitoba a déposé trois accusations de conduite dangereuse contre un agent du Service de police de Winnipeg en lien avec un accident qui a blessé six personnes en 2019, dans le quartier North End.

L’agent John Misiewicz-Buzahora fait face à trois chefs d'accusation de conduite dangereuse causant des lésions corporelles déposées par l’Unité d’enquête indépendante du Manitoba. Celle-ci est chargée d’enquêter sur tous les incidents graves auxquels ont participé des policiers dans la province.

Une vidéo de surveillance capturée vers 19 h 20 le 13 juillet 2019 semble montrer une voiture du Service de police de Winnipeg qui ignore un panneau d’arrêt avant de percuter de plein fouet une fourgonnette traversant l’intersection sur une rue perpendiculaire.

L’incident s’est déroulé à l'endroit où l’avenue Aberdeen croise la rue Salter. L’impact a renversé la fourgonnette qui a ensuite glissé sur le côté du chauffeur. Les quatre occupants de la fourgonnette ainsi que deux agents de police ont été soignés à l’hôpital.

Peu après, la police de Winnipeg a indiqué qu’une patrouille automobile enquêtait sur « un homme suspect » dans le secteur, et que c'est un second véhicule de la police qui arrivait en renfort qui a percuté la fourgonnette.

Les véhicules d’urgence ont le droit d’ignorer certaines règles du Code de la route lorsqu’ils répondent à une situation d’urgence. La sécurité du public doit toutefois rester une priorité, note le porte-parole du Service de police de Winnipeg, Rob Carver.

Il y a des raisons valables de croire qu’une infraction criminelle avait été commise, selon l'enquête du directeur civil de l’Unité d’enquête indépendante, Zane Tessler. Le policier a donc été accusé.

John Misiewicz-Buzahora doit comparaître en cour provinciale le 6 juillet, selon un communiqué de l'Unité d'enquête indépendante.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.