•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un surplus consolidé de 4,2 millions $ à Saguenay pour 2019

Trois personnes assises à une table.

La mairesse de Saguenay, Josée Néron, préside le conseil municipal depuis l'hôtel de ville.

Photo : Capture d'écran

Saguenay termine l'exercice financier 2019 avec un excédent de 4,2 millions de dollars.

Le rapport financier consolidé de la Ville a été déposé lundi soir lors d'une séance du conseil municipal tenue par vidéoconférence en raison de la crise de la COVID-19.

Le surplus représente 0,6 % du budget de la Ville, lequel totalise 349,4 millions de dollars.

Selon les états financiers déposés par la trésorerie, au 31 décembre dernier, Saguenay a investi 63,7 millions de dollars pour la réalisation de travaux, principalement pour la mise à niveau d’infrastructures (38,9 M$) et 8,5 millions de dollars pour la rénovation de bâtiments. Environ 9,4 millions de dollars ont été injectés pour les véhicules et équipements municipaux et 2,2 millions de dollars pour le réseau d’électricité.

Dans un communiqué acheminé aux journalistes au tout début de l’assemblée, le président du comité des finances, Michel Potvin a qualifié le bilan financier de bel exemple de saine gestion et d’efforts concertés.

Au cours du dernier exercice financier, l’administration municipale a enregistré des revenus additionnels nets de 8,1 millions de dollars.

Sources de revenus

  • Taxes et en lieu de taxes : 1,1 million $
  • Services rendus (incluant le réseau d’électricité **) : 1,7 million $
  • Droits de mutation : 1,5 million $
  • Amendes et pénalités : 1,0 million $
  • Revenus d’intérêts : 1,9 million $
  • (**) Hydro-Jonquière termine l’exercice avec un apport de 10,3 M$.
  • Source : Ville de Saguenay

La dette en hausse

La dette de la septième ville en importance au Québec a atteint 456,7 millions de dollars, ce qui représente une hausse de 18,7 millions $ par rapport à l’année précédente. La dette inclut un emprunt de plus de 35 millions de dollars contracté au cours du règne de l’ex-maire Jean Tremblay pour la mise en service des barrages hydroélectriques Pont-Arnaud et Chute-Garneau, acquis en échange d’une somme symbolique puis rénovés et remis en service. Ces installations procurent des revenus annuels à la Ville.

Depuis notre entrée en poste, nous avons géré l’argent des citoyens de façon rigoureuse et cela a porté fruit. Le bilan financier 2019 illustre la saine gestion financière de notre administration. Ce sont plus que des mots, ce sont des résultats. Cela nous positionne de façon favorable pour l’année 2020 et pour faire face à la crise générée par la COVID-19, même si l’ombre de la crise économique, qui pointe en raison du coronavirus, pourrait freiner nos élans, a résumé la mairesse Josée Néron.

Certains dépassements budgétaires et quelques imprévus totalisant 4,9 millions $ ont été encourus en 2019, notamment au chapitre du déneigement (1,5 million $) et à la Société de transport du Saguenay (600 000 $).

Ces dépassements ont été épongés par les revenus additionnels encaissés et par certaines économies, selon le bilan dressé par l’administration Néron.

Les réserves financières de la Ville se soldent à 9,6 millions de dollars au 31 décembre 2019, ce qui équivaut à une augmentation de 4 millions de dollars.

La mairesse Néron a indiqué que pour la première fois en dix ans, la Ville n’empruntera pas pour le financement du régime de retraite de la fonction publique. Il s’agit de 9,8 millions $ de moins sur la dette à long terme, a précisé la première magistrate.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique municipale