•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les commerces rouvrent dans le calme dans l’Est-du-Québec

Une rue de Rimouski avec quelques véhicules mais peu de passants.

Peu de piétons circulent dans le centre-ville de Rimouski en temps de pandémie.

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Radio-Canada

Les commerces qui possèdent une porte donnant directement sur l’extérieur ont pu rouvrir lundi dans la région. Leur réouverture s’est déroulée sans cohue ce qui a facilité le respect des mesures de distanciation physique obligatoirement mises en place dans chacun d'eux.

Évidemment, l’ajout de ces mesures d’hygiène et de distanciation physique dans les commerces change l’expérience client.

On demande aux clients d’éviter le flânage. Tous les commerces demandent aussi à leurs clients de se laver les mains à l'entrée.

Le port du masque n’est toutefois pas généralisé.

Un homme appuie sur un distributeur de savon pour en avoir dans sa main.

Les différents commerces demandent à leurs clients de se désinfecter les mains avant d'entrer.

Photo : Radio-Canada / Marc Andre Turgeon

Dans les grandes surfaces, comme chez Ameublement Tanguay, chaque client doit être accompagné par un conseiller.

Autre exemple de changement dans l’expérience offerte aux clients des divers commerces depuis leur réouverture, au magasin de jouets Roudoudou, à Rimouski, les enfants ne peuvent plus jouer avec le train-jouet.

Il n'a pas de jeux accessibles qui permettraient que les germes et les microbes [puissent] se passer entre les enfants, on essaie d'éviter ça au maximum.

Frédérick Plante, vendeur à la boutique Roudoudou

À New Richmond, le propriétaire de l’entreprise Rhéal Pitre Sports, Alain Pitre, se réjouit de pouvoir rouvrir en ce début de saison de pêche.

Il se dit prêt à accueillir les clients avec son équipe et il a établi des règles pour assurer la sécurité des clients.

Le commerce était resté partiellement ouvert pendant les dernières semaines puisqu’elle était considérée comme une entreprise de biens essentiels pour la vente de vélos.

Des procédures de commandes à distance et de cueillette de la marchandise à la porte ont été mises en place et ont permis au propriétaire de faire face aux obligations financières.

Le magasinage en ligne de plus en plus populaire

Certains commerces constatent que le magasinage en ligne est plus populaire depuis le début de la pandémie.

La gérante de la boutique Le Grenier, à Sept-Îles, Anne Lejeune, estime que sa clientèle sera portée à magasiner en ligne dans les semaines à venir.

C'est une clientèle assez âgée. Avec le virus, je ne crois pas qu'on aille beaucoup de clientes qui se déplacent parce qu'elles vont commander plus sur le Net. On se souhaite d'avoir beaucoup de monde comme on est ouverts, c'est sûr et certain, soutient-elle.

Quatre ordinateurs portables sont présentés dans une boutique de produits électroniques.

Plusieurs commerces constatent que le magasinage en ligne est de plus en plus populaire.

Photo : iStock

Pour contrecarrer cette tendance à l’avantage des boutiques en ligne, le Centre Hi-Fi de Sept-Îles organise une mégavente de démonstrateurs.

On ne se fait pas d'attentes, on veut juste montrer aux gens qu'on est ouverts, explique le directeur du magasin, Sylvain Nault.

Les clients devront toutefois patienter, parce que le commerce a choisi de rouvrir ses portes seulement jeudi afin de se préparer pour respecter les consignes sanitaires.

Certains produits demeurent par contre plus difficiles à magasiner en ligne.

C’est ce qu’a constaté Jean-Claude Pineault qui a été le premier client à se présenter à la réouverture de la boutique L’Univers de la course à pied, à Rimouski.

Il attendait la réouverture des commerces pour acheter une nouvelle paire de souliers de course.

Ce n'est pas une chose qu'on achète sur Internet, en ligne. C'est pour ça que j'attendais que ça rouvre, pour me remettre à la course et reprendre la forme, raconte M. Pineault.

Au soleil couchant, une femme noue les lacets de son soulier de course.

Certains articles comme des souliers de course sont plus difficiles à acheter en ligne puisqu'il est préférable de les essayer d'abord.

Photo : iStock

De son côté, le propriétaire de la boutique, Emmanuel Joncas, apprivoise graduellement les mesures de distanciation physique.

Le monsieur ne s'approchait pas. Je ne lui lançais pas la chaussure. Il faisait son bout. Je faisais mon bout.

Emmanuel Joncas, propriétaire de la boutique L'Univers de la course à pied

Le premier ministre du Québec, François Legault, a indiqué lundi après-midi, lors de son point de presse quotidien, que la date de réouverture des commerces situés à Montréal était repoussée au 18 mai.

Les entreprises de la région métropolitaine devaient pouvoir rouvrir leurs portes le 11 mai, mais le gouvernement a préféré repousser cette date étant donné que la situation de la COVID-19 n’est toujours pas stable dans la métropole.

D’après les informations d’Isabelle Damphousse, de Nicolas Lachapelle et de Brigitte Dubé

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !