•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un dernier exercice en ligne pour les finissants du Conservatoire d'art dramatique

Les finissants du Conservatoire d'art dramatique de Québec 2020

Le reportage de Valérie Cloutier

Photo : Le Conservatoire d'art dramatique de Québec

Anne-Josée Cameron
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À défaut de monter sur scène pour clore leur parcours de trois ans, les finissants du Conservatoire d'art dramatique de Québec proposent une série de monologues virtuels.

Inspirée du livre Noms fictifs d'Olivier Sylvestre, la metteure en scène Maryse Lapierre avait choisi de faire jouer aux étudiants les divers récits qui composent le texte. L'annonce du confinement obligatoire a failli changer la donne.

Mon premier réflexe a été de tout laisser tomber, avoue la metteure en scène. Mais rapidement, je me suis dit que les monologues tirés du texte se prêtaient au médium de la caméra.

C'est ainsi que Maryse Lapierre a proposé aux étudiants de travailler à distance. Ces derniers ont accepté immédiatement, dit-elle.

Les douze finissants du Conservatoire d'art dramatique de Québec.

À défaut de monter sur scène pour clore leur parcours de trois ans, les finissants du Conservatoire d'art dramatique de Québec propose une série de monologues.

Photo : Radio-Canada

Après deux séances de répétition en visioconférence, les jeunes comédiens se sont rapidement armés de leur caméra pour enregistrer leur monologue.

Ils devaient se filmer chez eux à l'aide de ce qu'ils avaient sous la main, explique la metteure en scène. Ça fait un peu vidéo de brousse!

« Pour moi, [l'aspect vidéo] fait partie du projet brut. Je trouve ça intéressant étant donné les circonstances. »

— Une citation de  Maryse Lapierre
Ian Thibault, finissant, dans la forêt.

Ian Thibault est un des finissants ayant produit un monologue pour la page Facebook du Conservatoire d'art dramatique.

Photo : Radio-Canada

À travers 12 monologues, la version proposée par les élèves du Conservatoire raconte le travail d'Olivier, un intervenant dans une maison de répit pour toxicomanes.

Ces monologues aux allures de contes urbains reflètent la difficile réalité des gens aux prises avec la dépendance.

L'exercice théâtral Noms fictifs sera présenté du 4 au 17 mai, dès 19 h 30. Tous les détails se trouvent sur la page Facebook du Conservatoire d'art dramatique de Québec (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !