•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doug Ford réclame une stratégie nationale de repérage de la COVID-19

Un homme devant un lutrin avec deux femmes en retrait à l'arrière.

Doug Ford soutient que l'Ontario va dans la bonne direction dans sa lutte contre la COVID-19.

Photo : La Presse canadienne / Richard Lautens

Radio-Canada

Le premier ministre de l’Ontario demande la mise sur pied d'un réseau pancanadien de repérage de la COVID-19.

Doug Ford dit avoir réclamé une stratégie nationale de recherche des contacts (contact tracing) à la ministre fédérale Chrystia Freeland. Cela permettrait de mieux déceler et isoler les personnes atteintes du virus au pays.

Actuellement, chaque province le fait séparément, mais il est essentiel d'avoir un plan national entre le fédéral, les provinces et les territoires, a déclaré le premier ministre ontarien lors d'un point de presse lundi.

Un tel système permettrait d'identifier les personnes exposées au contact d'une personne infectée et de s'assurer qu'elles en sont informées. Le premier ministre Ford a également affirmé que la recherche scientifique profiterait d'un outil commun.

Plus de tests

L’Ontario affirme avoir comblé le déficit de tests effectués, et la ministre de la Santé Christine Elliott soutient que la province se situe maintenant en première position quant au nombre de tests effectués à travers le pays et par habitant.

Selon Mme Elliott, le réseau de dépistage de la COVID-19 qui est né dans la province en raison de la pandémie va rester après que celle-ci soit passée.

En ce qui a trait aux interventions chirurgicales non urgentes qui sont retardées à cause de la COVID-19, la ministre Elliott annonce que le gouvernement va présenter un plan pour permettre à ces opérations d’avoir lieu.

Parmi les mesures étudiées par le gouvernement, il y a celle de diriger les cas de COVID-19 vers certains hôpitaux, ce qui permettrait aux hôpitaux qui n'ont pas de cas de se concentrer sur les interventions chirurgicales. Cette mesure pourrait s'appliquer aux villes de plus grande taille, mais ces hôpitaux devront avoir le personnel nécessaire à leur fonctionnement, a soutenu la ministre de la Santé.

Christine Elliott a ajouté que ce plan serait présenté prochainement.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Le relâchement de certaines mesures de confinement évoquées

Malgré une certaine prudence dans le discours du premier ministre Ford, la province commence bel et bien à envisager un certain relâchement de certaines mesures de distanciation sociale d’ici la fin du mois de mai.

Doug Ford a évoqué la possibilité que l’Ontario rouvre d’autres secteurs de son économie, alors que le nombre de nouveaux cas de COVID-19 continue de diminuer dans la province.

M. Ford a notamment déclaré que d’autres annonces suivront cette semaine pour mettre en oeuvre un plan donnant à un plus grand nombre de commerces la possibilité de rouvrir et permettant la collecte des commandes sur le trottoir.

Selon Doug Ford, les propriétaires de commerces au détail devraient commencer à se préparer à leur réouverture en achetant de l’équipement de protection pour leurs employés.

Les propriétaires de chalets pourraient aussi avoir de bonnes nouvelles au cours de la semaine, selon le premier ministre.

Doug Ford affirme vouloir rencontrer les maires des municipalités de Muskoka prochainement afin de discuter de moyens de donner aux propriétaires accès à leurs chalets à partir du 24 mai.

Citant les vacanciers comme une source importante de revenu pour les municipalités de cette région de la province, Doug Ford a dit qu’il ne pourra pas toujours retenir les propriétaires de chalets chez eux.

Doug Ford a soutenu lundi que la province allait dans une bonne direction dans sa gestion de la pandémie, mais qu’il n’était pas le temps d’arrêter de faire des efforts.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !