•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des commerçants ravis d’ouvrir leurs portes en Estrie

Une caissière, derrière une vitre de plexiglas, sert un client avec un masque.

La Biblairie GGC de Sherbrooke a mis des plexiglas autour de ses caisses et ses employés portent désormais des masques.

Photo : Radio-Canada / Martin Bilodeau

Radio-Canada

Conformément aux annonces du gouvernement Legault, les commerces qui ont pignon sur rue rouvrent leurs portes ce lundi, en Estrie. L’accueil des clients se fera toutefois selon de nouvelles normes sanitaires strictes.

Dès l’annonce de la réouverture des commerces, le copropriétaire du Éconosports de Sherbrooke, Yannick Godbout a commencé la préparation de son magasin pour le retour de ses clients. 

Sans grande surprise, les clients devront désormais se désinfecter les mains à leur arrivée. Des pastilles ont aussi été apposées au sol pour indiquer les deux mètres de distance à respecter. Puis des plexiglas sont maintenant installés autour des caisses. Les employés n’auront pas l’obligation de porter des masques ou des visières, mais du matériel de protection individuelle sera mis à leur disposition s’ils le désirent.

On est extrêmement heureux.

Une citation de :Yannick Godbout, copropriétaire Éconosports Sherbrooke

La situation est similaire à la Biblairie GGC. Là-bas, les employés sont toutefois tenus de porter des  équipements de protection. C’est une grosse adaptation pour mes employés à qui on demande de mettre masque, gants et on va avoir des visières ,explique Étienne Caza, directeur général de la librairie.

Incertitudes et réorganisation

Cette réouverture était grandement attendue par Yannick Godbout. Éconosport n’a pas de site transactionnel, impossible donc de se rabattre sur les ventes en ligne pour compenser les pertes en magasin. Puisque M. Godbout n’est qu’un franchisé de l’entreprise, il n’avait pas la liberté nécessaire pour mettre en place une plateforme en ligne. Les pertes économiques importantes entraîneront, selon lui, une réorganisation de l’entreprise dans les prochains mois. Va falloir s’assurer d’être beaucoup plus présent pour les ventes en ligne ,réalise-t-il.

Pour la reprise, pour nous, ça va être important que les sports puissent reprendre

Une citation de :Yannick Godbout, copropriétaire Éconosports Sherbrooke

Il sera difficile de vendre de l’équipement si la saison de soccer, de golf ou même de hockey est compromise, dit-il. Le copropriétaire demeure néanmoins optimiste, soulignant que bien des choses peuvent changer d’ici l’automne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !