•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Certains barrages routiers levés aujourd’hui au Québec

Des voitures arrêtées et un policier sur la route 132.

Barrage routier sur la route 132 à Sainte-Anne-de-la-Pocatière.

Photo : Radio-Canada / Samuel Ranger

Radio-Canada

Les autorités commencent à lever ce lundi certains barrages routiers dans le cadre du déconfinement régional et graduel annoncé par le gouvernement Legault. Québec avait imposé, fin mars, le contrôle des allées et venues dans plusieurs régions de la province pour faire face à la propagation de la COVID-19.

Comme annoncé mercredi dernier par la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, le tout se fera de manière progressive afin de faciliter la réouverture préconisée de certaines activités professionnelles et commerciales qui exigent des déplacements supplémentaires.

Les premières régions où les barrages sont levés dès aujourd’hui sont les Laurentides, Lanaudière et Chaudière-Appalaches. La ville de Rouyn-Noranda bénéficie aussi de la mesure, mais il faudra attendre lundi prochain pour voir ces mesures s’appliquer ailleurs en Abibiti-Témiscamingue.

Il en sera de même dans une semaine pour l'agglomération de La Tuque, en Mauricie, pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean et pour l’Outaouais, à l’exception des passages entre Ottawa et Gatineau.

COVID-19 : tout sur la pandémie

Consulter le dossier complet

Une représentation du coronavirus.

Le Bas-Saint-Laurent, la Gaspésie, les Îles-de-la-Madeleine, Charlevoix et la Haute-Côte-Nord suivront une semaine plus tard, le 18 mai.

Le gouvernement n’a pas encore donné de détails pour les autres régions – comme le Nord-du-Québec, le Nunavik, les Terres-Cries-de-la-Baie-James, la Basse-Côte-Nord, la Minganie et Gatineau.

Québec, qui rappelle que ce déconfinement graduel ne signifie pas un relâchement, demande aux Québécois d'éviter les déplacements non essentiels.

Le directeur national de santé publique, Horacio Arruda, a affirmé qu’il n’hésiterait pas à recommander le retour des barrages si les consignes n’étaient pas respectées.

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.