•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un magasinage « plus jamais comme avant » attend les Québécois

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Des magasins, dont Laliberté, sur une rue commercial dans le quartier Saint-Roch à Québec. Quelques voitures sont stationnées et quelques passants marchent sur le trottoir.

Le reportage de Sébastien Tanguay

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Prémagasinage en ligne, limites de temps, essayage transformé et vendeur attitré : les consommateurs verront un changement radical dans leur habitude de consommation lors de la réouverture de nombreux commerces aux détails à Québec, lundi.

Plus d'une centaine de commerçants avec un accès à la rue rouvriront leurs portes lundi avec la reprise progressive de l'économie.

Dans le quartier Limoilou, à Québec, la boutique de vélo Mathieu performance a recommencé à vendre des vélos en magasin mercredi avec l'autorisation du gouvernement du Québec. Chaque jour est une adaptation, selon le copropriétaire Philippe Desgagnés.

Les clients peuvent essayer des vélos désinfectés à l'intérieur seulement et sont invités à magasiner en ligne avant de se présenter au magasin.

Leur temps dans la boutique est limité en raison du nombre restreint de clients autorisé dans le magasin et dans certaines sections.

En général, les gens comprennent bien. On force les gens à changer leurs habitudes. On a eu de la pluie à la fin de la semaine. C'est plate, on n’aime pas ça faire attendre les gens dehors. On n’a pas le choix, on doit se réinventer, explique Philippe Desgagnés.

Le nombre de clients est limité chez Mathieu Performance, à Québec.

Le nombre de clients est limité chez Mathieu Performance, à Québec.

Photo : Radio-Canada

Plus jamais comme avant

En magasin, ça ne sera plus jamais comme avant explique Jacques Tanguay, vice-président et directeur général d’Ameublement Tanguay.

On ne pourra pas se promener comme on se promenait à l’époque à l’intérieur d’un magasin.

Jacques Tanguay, vice-président et directeur général d'Ameublements Tanguay Inc

Le fonctionnement sera axé sur la sécurité des clients et la sécurité des vendeurs. Nous aurons une limite d’un couple par vendeur, précise l'entrepreneur. Ce vendeur aura comme responsabilité de nettoyer tout ce qui a été touché par les clients.

Chaque tissu sera recouvert pour l’essai, de même que pour l’essai des matelas.

Des masques seront disponibles à l'entrée des magasins Tanguay, à la discrétion des clients et des vendeurs.

Des masques seront disponibles à l'entrée des magasins Tanguay, à la discrétion des clients et des vendeurs.

Photo : Radio-Canada

Des masques seront également disponibles. Un client qui va vouloir absolument porter un masque, ce sera disponible à l’entrée, et même chose si un client exige que le vendeur porte un masque, il y en aura également, ajoute M. Tanguay.

Les livreurs sont protégés, notre personnel en entrepôt travaille avec des lisières pour remettre la marchandise, conclut-il.

Des grandes surfaces en préparation

Certains grands magasins, comme IKEA et Simons, n'ouvriront pas leurs portes lundi, à Québec.

Un magasin Ikea

Un magasin Ikea

Photo : Radio-Canada / Charles Contant

Pour le moment, nous souhaitons préciser que nous n’avons pas encore fixé de date pour rouvrir nos magasins au Québec, explique Kristin Newbigging, porte-parole d'IKEA. Un plan de réouverture est actuellement à l'étude.

Le grand patron de la chaîne Simons, Peter Simons, a mentionné que ses magasins n'ouvriront pas avant le 19 mai. On met en place un ensemble de protocoles de décontamination, explique-t-il. L'achalandage sera notamment restreint, de même que dans les salles d'essayage.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !