•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un violoniste itinérant d’Halifax retrouve l’espoir grâce à une collecte de fonds

Un joueur de violon itinérant dehors.

Stephen Gates a souvent joué du violon classique pour gagner de l'argent le long de la route Spring Garden à Halifax. (Archive).

Photo : (Halifolks/Facebook)

Radio-Canada

C’est une fin heureuse pour un musicien de rue d’Halifax. Stephen Gates s’est réconcilié avec sa famille à la suite d’une initiative caritative qui lui a montré que les gens se soucient de lui. Il réside maintenant dans la vallée de l’Annapolis avec ses parents.

Le son du violon de Stephen Gates était bien connu dans les rues du centre-ville d’Halifax. Surnommé le violoniste du peuple, ce dernier a vécu sous le seuil de la pauvreté pendant des années, après avoir subi un traumatisme crânien.

En 2016, une photo de lui en conversation avec un agent de la paix d’Halifax est devenue virale. À un point tel que son frère Ian Gates vivant en Alberta, en a pris connaissance et a immédiatement débuté une collecte de fonds pour l’aider.

La somme récoltée de quatre mille dollars a servi à l’entretien et le ravitaillement de l’instrument à cordes de Stephen.

Un itinerant et une policière discutent ensemble de façon agréable.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un passant a pris cette photo à Halifax en 2016. Elle est devenue virale sur lInternet. (Archive).

Photo :  (Bruno Baurin/Twitter)

Ian Gates s’est ensuite envolé pour la Nouvelle-Écosse et a vu son frère pour la première fois en dix ans. Il témoigne que son frère n’était pas très accueillant au début. Mais après deux jours et demi passés à le nourrir, à traîner avec lui, un midi, il a complètement changé, dit-il.

Ian Gates témoigne que la collecte de fonds a eu des répercussions positives. Ce geste a redonné espoir à Stephen. Il a réalisé que les gens se soucient de lui, affirme-t-il. Je voulais juste que les personnes qui ont fait un don sachent que ça a aidé.

Stephen vit maintenant dans la vallée de l’Annapolis, où il adore jardiner. Il aime toujours jouer de son violon, surtout à l’église et pendant des cours avec des concitoyens locaux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !