•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réouverture des musées : chaque chose en son temps

Photo de la façade du Musée des beaux-arts de Winnipeg

Musée des beaux-arts de Winnipeg

Dès le 4 mai, les musées du Manitoba pourront ouvrir à nouveau leurs portes au public. Chacun le fera à son rythme, alors que les enjeux sanitaires sont encore bien présents, particulièrement pour ce type de lieu public.

L’ouverture des musées fait partie de la première phase de déconfinement mise en place par le gouvernement Pallister la semaine dernière.

Du côté du Musée des beaux-arts de Winnipeg, l’ouverture se fera en deux temps.

Les 5 et 6 mai, le musée sera exclusivement ouvert (et gratuit) pour les travailleurs de première ligne : ceux du système de santé, des services d’urgence, enseignants, travailleurs des commerces de services essentiels, par exemple. Une liste exhaustive se trouve sur le site de l'institution.

Dès le 7 mai, ce sera au tour du grand public de pouvoir errer à nouveau dans les galeries du musée. D’ailleurs, ce sera l’occasion d’y voir pour la première fois l’exposition sur Lionel Lemoine Fitzgerald, un membre du Groupe des sept, un ensemble de peintres canadiens qui ont su marquer les arts au pays au début du siècle dernier.

Pas tous en même temps

Du côté de la Maison des artistes visuels francophones, on veut prendre le temps de bien faire les choses.

Prochainement, la maison montrera certaines oeuvres d’expositions encore jamais vues du public par vidéo, une façon de se laisser du temps de préparation avant une réouverture, comme le mentionne la directrice générale Alexandra Keim.

Nous, on va prendre notre temps, j’aimerais être certaine d’avoir tout sur place niveau protection pour les employés et le public. On doit trouver plus de masque et de désinfectant, ce qui n’est pas facile.

Outre le matériel, c’est aussi les infrastructures qu’il faut revoir, en plus de trouver des moyens de bien indiquer la marche à suivre qui, assurément, différera de musée en musée.

On veut aussi mettre une signalisation claire sur place, ça va sûrement prendre une semaine à faire. On va ouvrir, mais tranquillement.

Même son de cloche du côté du Musée canadien pour les droits de la personne, qui l’on convie toujours les curieux à venir voir les contenus récemment ajoutés sur ses différentes plateformes numériques.

Le musée veut s’assurer qu’au moment d’ouvrir ses portes, il sera sécuritaire tant pour les employés que pour les visiteurs.

Il faut dire que plusieurs éléments de l’exposition permanente du musée sont interactifs, demandant aux visiteurs de toucher des écrans et autres objets. On réfléchit d’ailleurs à peut-être doter les gens de crayons tactiles, pour que l’expérience demeure inchangée, tout en minimisant les contacts.

Deuxième vague de mises à pied

Pour le Musée du Manitoba, aucune annonce n’a été faite quant à une possible date de réouverture. Par contre, le syndicat des employés du gouvernement du Manitoba a fait savoir par l’entremise d’un communiqué de presse qu’une quarantaine de mises à pied avaient été effectuées au sein du personnel.

Elles s'ajoutent 39 employés à temps partiel qui ont été mis dans la même situation le mois dernier. Le musée précise que cette décision fait suite à l'incertitude qui plane sur ses finances.

Le musée a fait une demande en vertu du Plan d'intervention économique du Canada, mais indique qu'il ne saura pas avant le 4 mai, au plus tôt, s'il est admissible à cette aide.

Avec des informations de Julien Sahuquillo

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !