•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le tricot gagne en popularité à Sherbrooke

Une petite fille fait du tricot.

La boutique Tricot-thé Serré a augmenté ses ventes en ligne depuis le début de la pandémie.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La boutique Tricot-thé Serré de Sherbrooke enregistre une augmentation de ses ventes en ligne depuis le début du confinement.

Aux premières journées du confinement, la propriétaire de la boutique Mélissa Desrochers-Bolduc, a d'abord reçu beaucoup de questions de Sherbrookois qui souhaitent apprendre le tricot.

On a un très bel engouement pendant la pandémie. Étant donné que les gens étaient confinés à la maison et qu'il ne faisait pas encore très beau, c'est parfait comme loisir, décrit-elle.

La propriétaire affirme que cette demande des débutantes a diminué au fil du temps et a été remplacée par de nouvelles clientes qui désiraient d'encourager des commerces locaux.

Le défi de la vente en ligne

Avant la pandémie, les ventes en ligne demeuraient marginales à la boutique Tricot-thé Serré.

C'est un monde de textures, de couleurs. On vendait en ligne, mais les gens des alentours préféraient toujours venir en personne pour voir et toucher.

Une citation de :Mélissa Desrochers-Bolduc, propriétaire de la boutique Tricot-thé Serré

Pour aider ses clients à avoir un meilleur aperçu des produits, Mélissa Desrochers-Bolduc a commencé à produire des vidéos en direct sur les réseaux sociaux afin de répondre aux questions des clientes.

La propriétaire de la boutique fait des vidéos en direct pour répondre à ses clientes.

Mélissa Desrochers-Bolduc utilise les réseaux sociaux pour interagir avec ses clientes pendant le confinement.

Photo : Radio-Canada

Elle raconte que certaines d'entre elles se sont même rendues devant les vitrines de la boutique pour que la propriétaire puisse leur montrer des agencements de couleurs à travers la fenêtre.

« Je me suis trouvé un moyen de permettre aux gens de faire un choix éclairé en n’ayant pas accès à la boutique », explique-t-elle.

Les affaires en ligne vont bon train chez Tricot-thé Serré, si bien que la fermeture de la boutique sera prolongée pour les deux prochaines semaines, notamment pour des raisons de sécurité.

Mélissa Desrochers-Bolduc croit que l'engouement pour le tricot développé pendant la pandémie n'est pas prêt de s'évanouir. « Une fois qu'on y goûte, on ne peut plus s'en passer », assure-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !