•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec gèrera une troisième résidence privée

La devanture d'une résidence privée pour aînés.

Ce CHSLD privé non conventionné situé à Laval est la troisième résidence privée pour aînés à être prise en charge par Québec depuis le début de la crise.

Photo : Radio-Canada / Carla Oliveira

Après le CHSLD Herron à Dorval et le Manoir Liverpool à Lévis, une troisième résidence privée non conventionnée est pris en charge par l’état. La Résidence Eden à Laval sera gérée par le CISSS de Laval pour une période d’un an.

Au cours des dernières semaines, les gestionnaires du CHSLD privé ainsi que les fonctionnaires du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval ont déployé des renforts afin d’assurer les services aux 130 résidents. Une délégation d’une quinzaine d’employés du CHU de Québec a même répondu à l’appel pressant du premier ministre François Legault pour venir main-forte sur place.

Mais jeudi, c’en était trop. Joint au téléphone, le propriétaire, Éric Lavoie, explique avoir demandé le soutien du CISSS en raison du manque de personnel, notamment. Une quarantaine d'employés et de nombreux gestionnaires manquent actuellement à l'appel.

Le propriétaire [nous] a demandé de prendre en charge les soins, les services et la gestion du personnel. La direction a accepté, explique Régis Pearson, directeur du programme de soutien aux personnes âgées du CISSS de Laval.

Une alternative à la tutelle a été privilégiée. On a opté pour une approche de partenariat, précise M. Pearson. Le propriétaire est encore impliqué dans une partie de la gestion financière. L'entente est d’une durée d’un an.

Une trentaine de résidents du CHSLD sont décédés depuis le début de la crise et 84 personnes ont été infectées jusqu’à présent.

Après Herron et Liverpool

Deux autres résidences privées font l’objet d’une prise en charge par l’État.

Depuis le début avril, le Manoir Liverpool à Lévis a cédé la gestion des lieux au CISSS de Chaudière-Appalaches.

À Dorval, le CHSLD privé Herron a soulevé l’indignation du premier ministre Legault. La première chose qu’aurait dû dire la direction du CHSLD est la vérité sur les 31 morts. Il y a une différence entre dire qu’il manque de personnel et "j’ai eu 31 morts" en quelques semaines, a-t-il déclaré, le 13 avril.

Ce CHSLD fait l’objet d’une mise en tutelle et de quelques enquêtes.

Le 24 avril, M. Legault confirmait avoir entamé des démarches pour évaluer la possibilité de prendre le contrôle des 40 centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) privés non conventionnés de la province. Les salaires sont généralement moins élevés dans ces établissements ce qui complique le recrutement et la rétention du personnel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !