•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des « corridors sanitaires » réclamés à Gatineau et à Ottawa

Plusieurs cyclistes circulent au parc Moussette.

Les pistes cyclables de Gatineau sont très achalandées par beau temps.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

De nombreuses villes, comme Montréal, les ont adoptés. Les défenseurs du transport actif à Ottawa et Gatineau souhaitent aussi l'aménagement de « corridors sanitaires » temporaires pour que cyclistes et piétons puissent respecter la distanciation physique.

En ce moment, le vélo, la marche, le rollerblade, la poussette... Ce sont de rares activités qu’on va avoir le droit de faire dans les prochains mois, donc c’est important pour la santé mentale et psychologique de la population d’avoir accès à ces loisirs. J’espère que les décideurs vont faire tout leur possible pour permettre ça à la population, argumente le président d'Action vélo Outaouais, Daniel Varin.

L'organisme fait quelques propositions : devancer la mise en place de pistes cyclables prévues au plan directeur vélo; rendre certaines rues temporairement piétonnes; fermer des rues au trafic motorisé non résidentiel, etc.

Plusieurs cyclistes et promeneurs remarquent que les pistes cyclables, étant donné leur popularité, ne sont pas un lieu idéal pour ce qui est de la distanciation sociale.

C’est peu large pour tenir nos distances, constate pour sa part Jacques Clément, au parc Moussette. Avec la réouverture du parc de la Gatineau, il va falloir faire attention qu’il y ait des mesures spéciales.

À Ottawa, la Commission de la capitale nationale a déjà fermé certains tronçons aux véhicules motorisés, notamment sur la promenade Reine-Élizabeth. Selon l'organisme Bike Ottawa, il serait logique de reproduire de telles voies réservées aux piétons et cyclistes sur des artères clés, comme la rue Bank.

À Montréal, des trottoirs ont été élargis pour créer des corridors de 4,5 mètres de large pour faciliter le respect de la distanciation sociale et favoriser le transport actif dans bon nombre de quartiers de la ville.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Avec la fin de semaine et les températures clémentes, le Service de police d'Ottawa (SPO) rappelle à la population de respecter les consignes de distanciation sociale.

Les agents municipaux qui sont en charge de l'application de la réglementation en vertu de la distanciation physique vont être présents comme à l'habitude, a précisé Martin Dompierre, porte-parole du SPO. On demande aux citoyens de respecter ces mesures-là qui sont mises en place pour de bonnes raisons.

Avec les informations d’Ismaël Sy et de Maxime Huard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !