•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Malgré les pressions, la gouverneure du Michigan maintient le confinement

Des manifestants armés ont tenté de faire pression jeudi pour que les mesures soient assouplies.

Des hommes armés et masqués à l'intérieur d'un édifice.

Des manifestants armés sont entrés à l'intérieur du Capitole, à Lansing, la capitale du Michigan, pendant que les sénateurs votaient le maintien du confinement.

Photo : Reuters / SETH HERALD

Radio-Canada

La gouverneure Gretchen Whitmer a annoncé vendredi que le confinement dans l’État du Michigan était maintenu malgré la forte opposition des élus républicains. Cependant, la réouverture des chantiers de construction à l’extérieur est autorisée dès la semaine prochaine.

La gouverneure démocrate fait face à une farouche contestation par certaines franges de citoyens.

Sur Twitter, le président Donald Trump, qui compte de nombreux partisans parmi les contestataires, a suggéré à la gouverneure de conclure un accord avec ceux qui contestent le confinement.

La gouverneure a dénoncé la manifestation qui a eu lieu jeudi au sein du Capitole en notant qu’il y avait des croix gammées, des drapeaux confédérés et des armes d’assaut.

Des dizaines de manifestants armés sont en effet entrés jeudi dans le Capitole de l'État du Michigan pour exiger l'assouplissement des mesures de confinement mises en place par la gouverneure démocrate.

Les manifestants se sont rassemblés dans l'entrée du Capitole, siège du Parlement du Michigan à Lansing, sa capitale. Certains ont hurlé au visage de policiers masqués pour réclamer l'accès à la Chambre.

Juste au-dessus de moi, des hommes avec des fusils nous crient dessus, a tweeté une sénatrice du Michigan, Dayna Polehanki, avec une photo montrant quatre hommes, dont un semblait porter une arme. Certains de mes collègues qui possèdent des gilets pare-balles les portent, a-t-elle précisé.

Dehors, des manifestants brandissaient des pancartes contre le confinement. Sur l'une d'entre elles, on pouvait apercevoir la gouverneure Gretchen Whitmer, grimée en Adolf Hitler.

La manifestation, surnommée le rassemblement patriote américain, avait été organisée par un groupe appelé le Michigan uni pour la liberté.

La police locale a expliqué à NBC News qu'il était légal de porter des armes dans le Capitole, comme dans le reste de l'État du Michigan.

C'est la deuxième fois en avril que des manifestants, parfois armés, se rassemblent à Lansing pour demander la fin du confinement dans le Michigan.

Près de 1000 nouveaux cas de COVID-19 ont été enregistrés vendredi dans cet État. Avec 77 décès supplémentaires, le bilan total est estimé à 3866 morts et plus de 42 000 cas confirmés.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !