•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Conserver sa place en garderie ne sera pas gratuit jusqu'au 1er septembre

Trois enfants non identifiés d'âge préscolaire jouent ensemble avec des camions-jouets dans un service de garde.

Les garderies rouvriront leurs portes le 19 mai sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal, et le 11 mai dans le reste de la province.

Photo : Radio-Canada / Christian Milette

Les parents qui prendraient la décision de ne pas envoyer leur enfant en garderie ne pourront pas conserver leur place sans frais jusqu'au 1er septembre, contrairement à ce qu'a annoncé cette semaine le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe. Ils pourraient commencer à payer dès le 22 juin, selon le plan du gouvernement.

Si vous décidez de ne pas réintégrer votre enfant, sa place sera maintenue jusqu’au 1er septembre, sans frais à payer, disait le ministre Lacombe le 27 avril lors de la présentation du plan de réouverture des garderies dans la province.

Or, cette information est erronée, a-t-on confirmé à Radio-Canada. La date du 1er septembre demeure, mais il faudra payer pour conserver sa place une fois que le réseau sera complètement ouvert.

Pour les parents qui ne retourneront pas leurs enfants dans les premières phases, ils n’auront pas à payer jusqu’à ce que le taux d’occupation soit de 100 % dans l’ensemble du réseau, expliquait aujourd'hui le cabinet du ministre, quatre jours après l'annonce du plan de réouverture.

Selon le plan actuel du gouvernement, cette date de reprise à pleine capacité est prévue au tout début de l'été.

Selon les premières recommandations de la Direction de la santé publique, cette date d’occupation à 100 % est indiquée au 22 juin.

Une citation de :Cabinet du ministre de la Famille, Mathieu Lacombe

Elle pourrait cependant être repoussée en fonction de l'évolution de la situation sanitaire au Québec, précise-t-on.

Le ministre a lui-même corrigé l'impair sur sa page Facebook, vendredi soir.

J’aurais plutôt dû dire que les parents pourront conserver leur place jusqu’au 1er septembre, puis qu’ils n’auront pas à payer avant le retour à la normale du réseau, ce printemps ou cet été, a-t-il écrit.

La compensation que nous offrirons aux CPE, aux garderies subventionnées ou non ainsi qu’aux responsables de service de garde en milieu familial est construite de cette façon, a-t-il justifié.

Les services de garde rouvriront leurs portes dès le 11 mai.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !