•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les États-Unis autorisent le recours au remdesivir pour traiter la COVID-19

Deux mains gantées tiennent une fiole contenant un liquide transparent.

Les résultats complets des tests de remdesivir sur un millier de personnes n’ont pas encore été publiés.

Photo : Associated Press

Radio-Canada

Deux jours après l’annonce de tests encourageants concernant le remdesivir, l'Agence américaine du médicament (FDA) a autorisé l'utilisation de cet antiviral en urgence.

Je suis heureux d'annoncer que Gilead a obtenu de la FDA l'autorisation d'utiliser le remdesivir en urgence, a déclaré vendredi le président Donald Trump depuis la Maison-Blanche.

L'autorisation permet l'utilisation du remdesivir par les hôpitaux pour les malades gravement atteints de la COVID-19 qui ont besoin d'oxygène, par exemple s'ils sont sous respirateurs, sans avoir à participer à un essai clinique.

Il est raisonnable de penser que le remdesivir puisse être efficace contre la COVID-19 et que, étant donné qu'il n'existe pas d'autres traitements adéquats, approuvés ou disponibles, les avantages connus et potentiels pour traiter ce virus grave et mortel sont supérieurs aux risques connus et potentiels posés par l'utilisation du médicament.

Déclaration de la FDA

Le remdesivir sera distribué en priorité aux hôpitaux des villes les plus touchées par la pandémie aux États-Unis. Cette distribution sera coordonnée par le gouvernement américain, a annoncé le laboratoire pharmaceutique Gilead dans un communiqué.

Gilead a précisé que l'autorisation de la FDA concernait des traitements de cinq et dix jours, tout en reconnaissant que la durée optimale du traitement continuait de faire l'objet d'essais cliniques.

Des tests effectués sur plus d’un millier de malades avaient montré que le médicament écourtait la durée de rétablissement des patients les plus gravement atteints de la COVID-19 de 31 %. Mais les résultats complets de l'essai n'ont pas encore été publiés, ce qui a suscité des critiques de la part de la communauté scientifique qui attend que l'étude soit évaluée par une revue médicale.

Le remdesivir est un médicament expérimental initialement développé pour soigner les malades de la fièvre hémorragique Ebola, mais il n’a jamais été approuvé contre aucune maladie.

Le 28 mars dernier, la FDA avait autorisé en urgence l'hydroxychloroquine, un autre antiviral, utilisé contre le paludisme depuis des décennies.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !