•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : certaines prédispositions entraîneraient les cas les plus graves de la maladie

Un patient séjourne dans une unité de soins intensifs.

Un patient est branché à un respirateur dans une unité de soins intensifs le 21 avril 2020.

Photo : La Presse canadienne / JONATHAN HAYWARD

L'âge avancé, l'obésité et l'immunodéficience sont les trois facteurs les plus couramment observés dans les cas graves de COVID-19, selon la médecin hygiéniste en chef de l’Alberta, Deena Hinshaw. C'est ce qu'indiquent les constatations faites depuis la découverte du premier cas en Alberta au mois de mars.

« Bien que les personnes âgées soient les plus à risque de présenter des symptômes graves, l'âge moyen des cas en Alberta est de 41,5 ans », a-t-elle déclaré.

Les symptômes les plus courants associés à COVID-19 sont :

  • Toux (62 % des cas)

  • Maux de gorge (33 % des cas)

  • Fièvre (28 % des cas)

7,5 % de tous les cas ne présentent aucun symptôme.

Deena Hinshaw, médecin hygiéniste en chef de l'Alberta

Les enquêtes ont également révélé des prédispositions dans les cas de maladie grave selon la médecin hygiéniste en chef qui a énuméré le tabagisme, l’obésité, le cancer, le diabète, l'hypertension artérielle, les maladies respiratoires et la déficience immunitaire.

« D'après les données récoltées, nous avons constaté que les personnes âgées de 30 à 64 ans sont plus susceptibles d’être dans un cas grave, nécessitant un traitement à l'hôpital en soins intensifs, ou causant la mort, si elles avaient au moins l'un de ces problèmes de santé », explique-t-elle.

Dans ce groupe d’âge, les deux tiers des cas hospitalisés et près des trois quarts des personnes décédées souffraient d'au moins une de ces pathologies, selon Deena Hinshaw

Bilan du 1er mai

L’Alberta enregistre trois nouveaux décès dus à la COVID-19 et 218 nouveaux cas, pour un total de 92 morts et de 5573 cas répertoriés.

Ces trois nouveaux décès ont tous eu lieu dans des centres de soins de longue durée, c’est pourquoi la médecin hygiéniste en chef de l’Alberta, la Dre Deena Hinshaw a rappelé la vulnérabilité des résidents et l’importance des mesures prises dans ces centres. Au total, ce sont 580 cas qui ont été répertoriés dans les centres de soins de longue durée.

La répartition régionale des cas au vendredi était la suivante : Zone de Calgary : 3708 Zone sud : 1033Zone d'Edmonton : 498Zone Nord : 215Zone centrale : 87Inconnu : 32

Le tabagisme, l’obésité, le cancer, le diabète, l'hypertension artérielle, les maladies respiratoires et la déficience immunitaire seraient des prédispositions pouvant aggraver les cas de maladie, selon la Dre Hinshaw.

Photo : Radio-Canada

La Dre Hinshaw a aussi rapporté une éclosion dans l'entrepôt d’Amazone Fulfillment de Balzac, au nord de Calgary, mais selon elle des mesures sont déjà prises pour limiter la propagation du virus.

La Dre Hinshaw a tenu à souligner le dévouement de Service de santé Alberta et leur travail acharné en essayant de trouver la source de l’éclosion du virus à chaque nouveau cas.

Elle en a profité d’ailleurs pour annoncer le lancement d'une nouvelle application mobile de recherche des contacts.

Des personnes qui ont contracté la maladie, 2359 sont guéries, tandis que 3122 autres sont toujours considérées comme ayant la COVID-19.

Les laboratoires ont effectué un total de 153 766 depuis le début de la pandémie.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Santé publique