•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des mesures de santé publique levées ou assouplies en Nouvelle-Écosse

Une femme sous un parapluie avec un chien sans laisse au parc Point Pleasant, à Halifax.

Le parc Point Pleasant, à Halifax, est maintenant ouvert.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Radio-Canada

La Nouvelle-Écosse prolonge de deux semaines son état d’urgence, mais annonce plusieurs assouplissements aux règles de santé publique imposées depuis le début de la pandémie de coronavirus.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Les directives d’éloignement physique demeurent inchangées : les personnes doivent garder deux mètres de distance entre elles, et les rassemblements de plus de cinq personnes sont toujours interdits.

En revanche, plusieurs mesures sont assouplies. Elles sont en vigueur immédiatement, a dit le gouvernement provincial vendredi après-midi.

Liste des restrictions levées ou assouplies

- Les parcs provinciaux et municipaux peuvent ouvrir, mais les enfants ne peuvent pas utiliser l'équipement des terrains de jeu.

- Les sentiers de randonnée peuvent ouvrir.

- La pêche sportive est permise à partir de la rive ou d'une embarcation, mais les concours de pêche et autres activités du genre sont interdits.

- Les gens peuvent se rendre à leur chalet. L'utilisation du chalet est réservée à un ménage à la fois. Il faut se rendre directement au chalet et en revenir, et il est déconseillé de faire des allers-retours fréquents entre le chalet et la résidence principale.

- Les gens peuvent se rendre aux jardins communautaires et les utiliser.

- Les centres de jardinage, les pépinières et les entreprises de ce genre peuvent ouvrir.

Du ruban jaune entoure un terrain de jeux pour enfants.

Les parcs pourront ouvrir, mais les terrains de jeux pour enfants demeurent interdits pour le moment.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Wolf

- Les gens peuvent se rendre dans les clubs nautiques et de voile pour préparer leur voilier, bateau ou embarcation pour la saison.

- Les terrains de pratique de golf peuvent ouvrir, y compris ceux rattachés à un terrain de golf, mais les terrains de golf eux-mêmes sont fermés; les clubs de golf peuvent procéder aux préparatifs et à l'entretien nécessaires en vue de l'ouverture.

- Les services religieux au volant seront permis à condition que les gens restent dans leur voiture, qu'ils se garent à deux mètres les uns des autres et qu'il n'y ait pas d'interactions entre les gens dans les voitures, et entre les gens dans les voitures et d'autres personnes.

- Les terrains de camping provinciaux et privés demeurent fermés, mais les responsables peuvent procéder aux préparatifs et à l'entretien nécessaires en vue de l'ouverture. Les véhicules récréatifs installés à l'année dans un terrain de camping privé sont l'exception; leurs propriétaires peuvent s'en servir, mais ils doivent suivre les mêmes règles que celles visant les chalets.

Un plan de déconfinement par étapes

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse indique être en train de préparer un plan par étapes pour assouplir d’autres restrictions. Ce plan, promet la province, reposera sur des données scientifiques.

Mais j'ai besoin d'être clair, a précisé vendredi le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Stephen McNeil. [S]i nous notons une augmentation des cas de COVID-19 ou si nous observons des gens qui ne continuent pas de respecter toutes les mesures de la santé publique, les restrictions seront imposées de nouveau.

Stephen McNeil et Robert Strang assis à quelques mètres de distance.

Stephen McNeil (gauche), premier ministre de la Nouvelle-Écosse, et le Dr Robert Strang (droite), médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse, le 29 avril 2020 à Halifax.

Photo : Gouvernement de la Nouvelle-Écosse

La Nouvelle-Écosse a effectué 29 842 tests de dépistage de la COVID-19 depuis le début de la pandémie.

Alors que la province continue d’effectuer quotidiennement autour d’un millier de tests, le nombre de cas d’infection recensés a chuté de manière importante ces derniers jours. Après un sommet de 55 nouvelles infections annoncées le 23 avril, on en a dénombré 12 mercredi et jeudi de cette semaine.

Il y a 959 personnes qui ont contracté la maladie dans la province et 29 Néo-Écossais en sont morts.

Les autorités de santé publique soulignaient vendredi que 592 Néo-Écossais se sont rétablis après avoir souffert de la COVID-19.

L’état d’urgence est en vigueur depuis le 22 mars en Nouvelle-Écosse. Comme il doit être reconduit toutes les deux semaines, c'est vendredi que le bureau du premier ministre a annoncé qu’il était prolongé jusqu’au 17 mai, à moins d’avis contraire d'ici là.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouvelle-Écosse

Santé publique