•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Beaucoup d’incendies de forêt en avril au Québec

Un pompier tente d'éteindre des flammes dans une forêt.

Un pompier forestier lutte contre les flammes.

Photo : Caron Dubnick

Le printemps 2020 s'est amorcé avec une hausse considérable du nombre d'incendies de forêt. En avril, 72 incendies ont été déclarés, contre une moyenne 42 feux pour ce même mois au cours des dix dernières années.

La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) attribue cette recrudescence des incendies à un printemps hâtif et à des taux très bas d'humidité. Afin de limiter les risques, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) a décidé d’interdire de faire des feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité.

Des activités de brûlage de rebuts, par des citoyens, sont responsables de la moitié de ces sinistres. Selon la SOPFEU, trop de gens sous-estiment encore le degré d'inflammabilité des broussailles et des herbes mortes à cette période de l'année.

La région de l'Abitibi-Témiscamingue a été épargnée jusqu'ici, a confirmé la porte-parole de la SOPFEU à Val-d'Or, Cathy Elliott Morneau. Les feux du mois d'avril étaient concentrés dans le sud de la province et la base de Maniwaki a été la plus sollicitée.

COVID-19 et pompiers forestiers

La SOPFEU a déployé son plan de prévention pour éviter la contagion des pompiers forestiers. Néanmoins, les défis sanitaires que représente la pandémie de COVID-19 sont vus comme une menace pour les équipes d'intervention, puisqu'une contamination pourrait réduire les capacités opérationnelles de l'organisation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !