•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Eau vive tient le coup malgré les effets de la COVID-19 sur les journaux

La couverture du journal L'Eau vive.

Le journal « L'Eau vive » a vu ses revenus publicitaires chuter en raison de la pandémie, mais la situation financière est stable pour l'instant, affirme son directeur général.

Photo : Radio-Canada / Emilie Dessureault-Paquette

Radio-Canada

Le journal fransaskois L’Eau vive n’est pas en difficulté à court terme malgré « la chute importante » des revenus publicitaires et la pandémie de COVID-19, mais son directeur général, Érik Tremblay, admet que « des points d’interrogation » se profilent à l’horizon.

Évidemment, il faudra voir [à l’avenir] si les partenariats qu’on a et les autres qu’on veut former vont s’avérer. Est-ce que la publicité va reprendre? Est-ce que le gouvernement va continuer de nous appuyer?, dit Érik Tremblay.

Avec l’annulation de nombreuses activités dans la communauté fransaskoise depuis le début de la crise de santé publique, plusieurs organismes ont choisi de retirer certaines publicités affichées dans L’Eau vive.

C’est peut-être ce qui nous a fait le plus mal, avoue Érik Tremblay.

À court terme, ça va encore bien. À moyen terme et à long terme, il y a des points d’interrogation.

Érik Tremblay, directeur général de L’Eau vive

Le 28 avril, 15 journaux locaux en Ontario et au Manitoba qui appartenaient au groupe Postmedia Networkont fermé leurs portes en raison de la chute des revenus publicitaires depuis le début de la pandémie.

Le lendemain de l’annonce, l’Association de la presse francophone (APF) écrivait dans un communiqué: La crise [de la COVID-19] s’est avérée particulièrement désastreuse pour la presse locale qui était déjà très fragile et qui se voit complètement atterrée.

Il va sans dire que cette fragilité s’intensifie à plusieurs niveaux pour nos journaux communautaires locaux desservant des populations francophones en situation minoritaire, ajoutait le président de l’APF, Francis Sonier.

Avec les informations d’Elsie Miclisse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Médias