•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Relance de l’économie : des communautés frontalières profitent d’une réalité particulière

Un mur de briques au milieu d'un jardin où est indiqué la Ville de Creighton.

La ville de Creighton, en Saskatchewan, est située à environ 2 kilomètres de celle de Flin Flon, au Manitoba.

Photo : Ville de Creighton

Radio-Canada

La reprise de certaines activités au Manitoba et en Saskatchewan à compter de lundi place certaines communautés frontalières dans une position particulière, puisqu’elles doivent à la fois trouver l’équilibre entre l’accès aux services essentiels et les consignes qui diffèrent entre les deux provinces.

La semaine prochaine, le Manitoba et la Saskatchewan iront de l’avant avec les premières étapes de leur plan respectif de relance de l’économie.

Des deux côtés de la frontière, les gouvernements ont autorisé la reprise de certains services médicaux comme les soins dentaires ou les rendez-vous en optométrie.

Les communautés de Flin Flon et de Creighton, qui sont situées à environ 2 kilomètres l’une de l’autre à la frontière entre le Manitoba et la Saskatchewan, devront en théorie composer avec des mesures différentes par rapport à la réouverture des commerces de détail et les salons de coiffure, entre autres.

Ces services seront accessibles au Manitoba le 4 mai, mais la Saskatchewan a choisi de patienter jusqu’au 19 mai avant de permettre la relance de ces activités.

Même chose du côté des restaurants et des terrasses, qui pourront rouvrir la semaine prochaine sous certaines conditions au Manitoba, alors qu’aucune date n’a encore été déterminée en Saskatchewan.

Selon le maire de Creighton, Bruce Fidler, les habitants de la municipalité saskatchewanaise pourront cependant profiter des services offerts à Flin Flon.

Nous avons toujours compté sur Flin Flon pour tous les besoins essentiels comme l’épicerie, les services médicaux ou les services dentaires [...] Cette clémence a été accordée aux communautés frontalières [aussi près l’une de l’autre], affirme-t-il.

Les gens doivent se rappeler que nous devons toujours suivre les consignes [des autorités]. Elles sont surveillées de près des deux côtés de la frontière et, si le nombre de cas commence à augmenter, nous allons revenir à la situation dans laquelle nous sommes présentement, ajoute Bruce Fidler.

Mise en garde

Le gouvernement du Manitoba a souligné que les personnes qui ne sont pas manitobaines et vivant dans les zones près de la frontière et se rendant régulièrement au Manitoba pour y travailler ou pour obtenir des services essentiels pourront continuer de le faire, à condition de limiter leurs déplacements à l’objectif principal de la visite.

La province exige toutefois des résidents non manitobains qu'ils limitent l’utilisation des services locaux, malgré les différences dans les plans de relance économique et de déconfinement graduel.

Avec les informations de Laura Sciarpelletti

COVID-19 : les services ouverts ou fermés dans votre région

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !