•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une ex-olympienne demande à la CCN de rouvrir le parc de la Gatineau

Une enseigne près d'un pont couvert.

L'entrée nord du parc de la Gatineau, près du lac Philippe.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Poudrier

Radio-Canada

Un groupe de passionnés de plein air, dont une ancienne olympienne, exhorte la Commission de la capitale nationale (CCN) à rouvrir davantage de sentiers au public.

Mise à jour :

Le parc sera rouvert aux résidents locaux dès le 9 mai, à certaines conditions, dont celle de pouvoir « s’y rendre à pied ou à vélo ».

La CCN a fermé les sentiers, les abris et les stationnements du parc de la Gatineau à la fin mars afin de se conformer aux restrictions du gouvernement du Québec concernant les rassemblements non essentiels durant la pandémie de la COVID-19.

Mais selon la quadruple championne olympique Sue Holloway, il est temps de repenser ce plan, compte tenu du rôle que le plein air joue dans le maintien de la santé physique et mentale.

Sue Holloway s'adresse à un foule à un podium.

L'ancienne olympienne Sue Holloway, en 2016 lors de son intronisation au Temple de la renommée des sports canadiens.

Photo : La Presse canadienne / Mike Ridewood

Nous voulons toujours respecter les directives, a déclaré Mme Holloway en entrevue à CBC. Mais si davantage d'espaces étaient ouverts afin que les populations locales puissent y accéder [...] ce serait formidable.

Soulever la pression

Mme Holloway a fait partie de la délégation canadienne aux Jeux olympiques d'été et d'hiver de 1976, d'abord en ski de fond à Innsbruck, puis en canoë à Montréal.

Huit ans plus tard, elle a remporté l'argent et le bronze en sprint en canoë aux Jeux olympiques d'été de Los Angeles. Mme Holloway a été intronisée au Temple de la renommée des sports canadiens en 2016.

Elles sont sur le podium, médailles au cou, et reçoivent des fleurs.

Alexandra Barré et Sue Holloway sur le podium des Jeux de Los Angeles en 1984.

Photo : La Presse canadienne / Crombie McNeil

Selon elle, à mesure que le temps se réchauffe, les trottoirs et les sentiers occupés seront envahis par encore plus de personnes à la recherche d'un peu d'air frais et d'exercice.

L'idée de son groupe est de rouvrir certains sentiers du parc de la Gatineau tandis que les stationnements restent fermés, pour ne pas inciter les gens à y aller.

Les installations limitées dont nous disposons, les trottoirs et les sentiers sont vraiment surpeuplés, a déclaré Holloway.

C'est une catastrophe qui est en voie de se produire. Nous avons besoin de plus d'espace. Et si nous avons les sentiers et le parc de la Gatineau [disponibles], cela soulagera la pression.

Sue Holloway, athlète canadienne

La CCN dévoilera bientôt ses plans

Par voie de communiqué, la CCN a déclaré qu'elle dévoilera dans les prochains jours comment elle réagira à l'évolution des directives de santé publique concernant l'utilisation publique de ses routes, parcs et sentiers.

La CCN ferme déjà untronçon de la promenade Reine-Élizabeth à Ottawa aux véhicules entre 8 h et 20 h, une décision que Mme Holloway a louée.

Elle a déclaré que les responsables de la santé au Canada ont décrit le risque de contracter la COVID-19 lors de l'exercice à l'extérieur comme très, très minime.

Mme Holloway s’est même entretenue avec le directeur général de la CCN, Toby Nussbaum, plus tôt cette semaine. Elle dit avoir quitté cette réunion en sentant que la CCN était largement sur la même longueur d'onde.

Je pense qu'ils veulent [permettre plus de loisirs en plein air] et je pense que le public devrait leur faire savoir à quel point cela est important pour eux, conclut-elle.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir
Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Sports et loisirs