•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prise de court, Winnipeg se prépare pour la fin du confinement

Plan ceinture de Brian Bowman, maire de Winnipeg.

Brian Bowman aurait aimé être consulté lors de l'élaboration du plan post-confinement de la province.

Photo : Radio-Canada / Camille Gris Roy

Le maire de Winnipeg, Brian Bowman, a été pris de court quand la province a annoncé un plan progressif pour mettre fin au confinement au Manitoba mercredi. La fonction publique municipale travaille maintenant jour et nuit pour être prête pour l'entrée en vigueur de la première étape du plan le 4 mai.

Il n’y a pas eu de consultation réelle sur l’effet [de ces mesures] sur les opérations des villes et nous avons appris les détails finaux lors de la conférence de presse [de la province], déplore le maire.

La province a annoncé que la première phase du plan pour mettre fin au confinement au Manitoba s’amorcera lundi. Les services de santé non urgents comme les dentistes, les optométristes et les podiatres, la physiothérapie, les salons de coiffure, les magasins de vente au détail, les bibliothèques, les musées et les galeries d’art, les terrasses des restaurants, les terrains de camping et les aires de jeu extérieures pourront tous être rouverts.

Brian Bowman dit que la fonction publique travaille jour et nuit pour se préparer pour ces changements, mais puisque le 4 mai est dans seulement quelques jours, il y a certaines parties de ce plan qui seront en place à temps, et d’autres qui ne le seront pas.

Je demande à tout le monde de faire preuve de patience alors que nous tentons de réagir à un échéancier dont nous venons de prendre connaissance, dit-il. La réouverture, c’est beaucoup plus que de simplement inverser des mesures.

Le maire indique que les ambassadeurs des services communautaires de la Ville de Winnipeg et les agents chargés de l’application des règlements municipaux continueront à assurer le respect de mesures de distanciation sociale sur les propriétés de la Ville.

Ruée vers l’ouverture des terrasses

La réouverture des terrasses est l’un des éléments du plan qui a retenu l'attention du public. Le maire dit qu’en temps normal, créer une nouvelle terrasse à Winnipeg est un processus qui prend plusieurs semaines. Il s’attend à une forte demande sur ce front, vu que les restaurateurs ne pourront toujours pas accueillir de clients dans leurs salles intérieures.

Ainsi, moins de 48 heures après l'annonce du provincial, la Ville lancera un portail en ligne pour permettre aux propriétaires de restaurants de faire une demande d'autorisation pour une terrasse. Le chef adjoint du service des incendies et des soins paramédicaux de Winnipeg, Jay Shaw, affirme que ce portail sera actif dès vendredi.

Il indique que la fonction publique travaille d’arrache-pied pour s’assurer que le portail est fonctionnel, et pour s’assurer d’évaluer toutes les demandes de création de terrasses au cours de la fin de semaine. Cela permettrait aux propriétaires de restaurants intéressés d’ouvrir une terrasse lundi et aux Winnipegois de célébrer le début de la fin du confinement à l’air frais.

Les nouvelles terrasses ouvertes dans le cadre de ce plan seront désignées temporaires, c’est-à-dire que les restaurants devront faire une demande en bonne et due forme pour obtenir une terrasse permanente lorsque la province amorcera la deuxième phase du plan, a priori au début juin.

Réouverture des parcs

Selon Jay Shaw, toutes les structures de jeu, aires de pique-nique, skate parc, terrains de basketball, de soccer et tout autre terrain de sports seront rouverts dès le 4 mai.

M. Shaw rappelle cependant que les sports de contact sont interdits, et que les utilisateurs des terrains doivent respecter les mesures de distanciation physique qui restent en vigueur. Les attroupements de plus 10 personnes sont toujours interdits, et les utilisateurs doivent se tenir à deux mètres les uns des autres.

Les terrains de golf de la Ville du parc Kildonan, de la promenade Crescent et de Harbourview rouvriront le 4 mai avec certaines restrictions. Les golfeurs devront notamment répondre à des questions au téléphone afin de dépister les porteurs du virus. Les voiturettes de golf seront limitées à une seule personne. Les terrains prennent des réservations à compter de 9 h vendredi.

L’ouverture du terrain de golf du parc Windsor sera retardée en raison du niveau d’eau élevé de la rivière Seine.

Bien que ce soit permis par la province, les bibliothèques de la Ville ne rouvriront pas dans un premier temps, selon Jay Shaw, en raison des importantes zones de contact communes dans ces endroits. L’idée d’une bibliothèque c’est de toucher les livres, lance le maire Brian Bowman.

Les piscines et les arénas resteront eux aussi fermés jusqu’à nouvel ordre.

Aucun changement à la Transit

Malgré la hausse probable du volume de personnes qui prendront l’autobus avec la réouverture de nombreuses entreprises, la Ville ne fera pas marche arrière sur les mises à pied et les réductions des trajets qui doivent aussi entrer en vigueur le 4 mai.

Les trajets des autobus en semaine sont modifiés pour suivre en bonne partie l'horaire du samedi. Des autobus seront ajoutés aux trajets qui bordent des parcs industriels, ainsi que des hôpitaux. Les trajets express dans ces secteurs seront maintenus.

En tout, ces ajustements réduisent de 221 autobus la flotte active de Winnipeg Transit, et sont accompagnés de la mise à pied de 229 chauffeurs d’autobus permanents ainsi que 24 chauffeurs sans permanence, soit le quart de son effectif.

Brian Bowman affirme que ces changements réduisent d’environ 30 % les services de la Transit de Winnipeg, alors que l’utilisation des services a baissé de 70 %. Ça veut dire qu’on a un coussin [pour absorber une augmentation d’utilisation], dit le maire.

Par ailleurs, la Ville ne réembauchera pour l’instant aucun des 700 employés mis en chômage technique plus tôt en raison de la crise.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !