•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les élèves de la 12e année peuvent dès maintenant devenir des universitaires

Une élève devant son ordinateur suit un cours en ligne.

Des cours d'introduction seront offert durant la session d'été.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Sophie Désautels

Les élèves du secondaire admis dans un programme d’études universitaire au Nouveau-Brunswick à l’automne 2020 peuvent s’inscrire dès maintenant à des cours d'été offerts en ligne.

Pour ceux qui voudraient mieux se préparer à l’entrée à l’université ou prendre un pas d’avance, des universités offrent des cours d’introduction et de préparation aux études postsecondaires. Ces cours sont offerts en temps normal, mais cette année, les universités ont bonifié leur offre.

Étant donné que les élèves de la 12e année ne sont pas en classe comme ce serait le cas habituellement, ils ont plus de temps pour suivre des cours en ligne. Ces cours permettent une transition plus fluide vers les études postsecondaires.

Dans le cas où ils trouvent le temps un peu long à la maison ça donne la chance de s’avancer un peu dans leur éducation, indique Gilles Roy vice-recteur à l’enseignement et à la recherche à l’Université de Moncton.

Des cours à distance

À l'Université de Moncton, les étudiants peuvent choisir parmi plus de 40 cours offerts à distance et même profiter de services virtuels de soutien universitaire.

Des tests de classement en français ont d'ailleurs eu lieu dans les dernières semaines.

[C]haque étudiant inscrit au premier cycle doit faire un minimum de deux cours de français, donc ces cours sont offerts par exemple, explique Gilles Roy, qui ajoute que les professeurs sont évidemment conscients que tous les élèves n’auront pas tous le même niveau de connaissance.

En Nouvelle-Écosse, la situation diffère quelque peu, puisque le retour en classe des écoles primaires et secondaires est toujours possible d’ici la fin de l’année scolaire. Le gouvernement McNeil a reporté la date de retour en classe au 19 mai prochain.

Kenneth Deveau se tient derrière un podium lors de son allocution.

Kenneth Deveau, vice-recteur à l'enseignement et à la recherche à l'Université Sainte-Anne.

Photo : Radio-Canada / Maryanne Dupuis

Kenneth Deveau, vice-recteur à l’enseignement et à la recherche à l’Université Sainte-Anne, explique que dans ce contexte, l’université n’offre pas de cours qui s’adressent aux finissants du secondaire au printemps, mais les élèves pourront s’y inscrire à la session d’été comme à l’habitude.

Vu la situation actuelle causée par la pandémie du COVID-19, l’Université Sainte-Anne annule la session d’immersion de cet été.

Une baisse des inscriptions à l'étranger

Les institutions postsecondaires comme l’Université de Moncton et de l’Université Sainte-Anne craignent une diminution des inscriptions des étudiants étrangers pour la session d’automne 2020. Plusieurs étudiants vont hésiter à s’inscrire ou à voyager, ne sachant pas s’ils pourront venir au Canada ou si la pandémie sera terminée.

Les étudiants internationaux représentent environ 20 % des inscriptions à l’Université de Moncton et 30 % à l’Université Sainte-Anne. Un certain nombre d’entre eux sont toujours ici et pourront poursuivre leurs études.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Éducation