•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le confinement des adolescents préoccupe le Dr Alain Poirier

Les bottes d'une élève sous son bureau.

Les élèves du secondaire retourneront en classe seulement à l'automne.

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Radio-Canada

Le directeur de la santé publique de l'Estrie s'inquiète pour la santé mentale des élèves du secondaire, qui demeureront à la maison pendant que les plus jeunes reprendront le chemin de l'école.

Le ministre de l'Éducation a annoncé que, dès le 11 mai, les écoles primaires rouvriront leurs portes pour les quelques semaines restantes avant la fin de l'année scolaire, contrairement aux écoles secondaires, qui demeureront fermées jusqu'en septembre.

Alain Poirier affirme qu'il aurait cru que les adolescents seraient eux aussi retournés en classe, puisqu'ils sont en mesure de comprendre et de respecter les mesures sanitaires en vigueur. « J'imaginais que c'était même plus simple pour le secondaire, le collégial », dit-il.

Celui qui est aussi l'ancien directeur national de santé publique au Québec précise qu'il n'a pas fait partie des discussions avec le ministère de l'Éducation pour la réouverture progressive des établissements.

Une question de santé mentale

Bien qu'ils soient plus en mesure d'être autonomes dans leur apprentissage, les élèves du secondaire ont davantage besoin de socialiser, fait valoir Alain Poirier.

C'est au secondaire que j'imaginais que les jeunes ont besoin de revoir leurs amis, de sortir de leur isolement, ils ont plein d'énergie, donc ça aurait pu être considéré.

Alain Poirier, directeur de la santé publique en Estrie

Alain Poirier croit qu'il serait important de permettre aux adolescents de pratiquer d'autres activités afin qu'ils puissent briser leur isolement.

Le retour en classe pour les élèves du secondaire, les étudiants du collégial et ceux de l'université est prévu pour la rentrée d'automne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Éducation