•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Entreprises Vagabond se mettent à l'abri de leurs créanciers

La boutique Hangar-29 au Carrefour Rimouski

La boutique Hangar-29 au Carrefour Rimouski (archives)

Photo : Radio-Canada

Les Entreprises Vagabond, dont le siège social se trouve à Rimouski, se mettent sous la protection de la Loi sur la faillite et l'insolvabilité.

L'entreprise propriétaire des bannières Hangar-29 et Studio compte 103 magasins de vêtements au Québec et au Nouveau-Brunswick et environ 500 employés.

Bien que la pandémie de coronavirus ait aggravé la situation financière de l'entreprise, celle-ci était déjà précaire avant la crise.

Tout est arrivé en même temps, les ventes des dernières années étaient descendantes, puis il y a eu la COVID-19.

André Racine, président des Entreprises Vagabond

Selon les documents du syndic de faillite, les Entreprises Vagabond doivent 4,3 millions de dollars à leurs créanciers. Ses administrateurs tentent de négocier à la baisse le prix des baux de location des surfaces où se trouvent leurs magasins, sans quoi plusieurs succursales devront fermer leurs portes.

Les prix des baux sont énormes, et les ventes ne sont pas au rendez-vous, affirme M. Racine, qui a fondé l'entreprise en 1978.

Des magasins déjà fermés et une dizaine de personnes mises à pied

Par ailleurs, André Racine confirme qu'il a déjà dû fermer définitivement trois de ses boutiques, dont celles de Studio et Hangar-29 situées au centre commercial de Matane.

Une vague de mises à pied est également prévue afin de restructurer l'entreprise et la rendre viable financièrement.

Pour l'instant, il y a eu quelques personnes mises à pied, même pas une dizaine. Mais ce qui est prévu, c'est d'éliminer certains magasins non rentables, ce qui pourrait, pour l'année, représenter environ 72 employés.

André Racine, président des Entreprises Vagabond

M. Racine précise que le but de l'exercice n'est pas de mettre la clé sous la porte. On veut relever l'entreprise et sauver le maximum d'employés, dit-il.

Son entreprise a d'ailleurs su se relever d'une situation semblable en 2015.

Centre commercial Carrefour Rimouski

La majorité des boutiques des Entreprises Vagabond se trouvent dans des centres commerciaux au Québec et au Nouveau-Brunswick. (archives)

Photo : Radio-Canada

Il ajoute cependant que la suite des choses dépendra des ententes qui seront conclues avec les locateurs d'espaces commerciaux de chacune des boutiques de son entreprise.

En attendant, cinq d'entre elles rouvriront la semaine prochaine en vertu du plan de relance économique qui permet aux boutiques québécoises ayant pignon sur rue de reprendre leurs activités dès le 4 mai.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Commerce