•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Favoriser la pédagogie en plein air pour le retour en classe

Enseignante à l’école Kirsti d’Espoo, Anniina Hakkarainen associe biologie, mathématiques, pensée logique et cours de langue finnoise aux journée de classe passées en plein air.

Le Québec pourrait s'inspirer de la Finlande où les cours se déroulent régulièrement en plein air.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Bélanger

Radio-Canada

Des professeurs d'université interpellent le ministre de l'Éducation pour qu'il encourage la pratique de la pédagogie en plein air lors du retour en classe.

Dans une lettre ouverte, ils font valoir que les règles de distanciation mises en place en raison de la crise sanitaire constituent l'occasion idéale pour implanter un tel projet éducatif à grande échelle.

L'application pourrait se faire simplement, croit le codirecteur du Centre de recherche sur l'enseignement et l'apprentissage des sciences et professeur à la Faculté d'éducation de l'Université de Sherbrooke, Jean-Philippe Ayotte-Beaudet.

Mettre en place des activités de plein air à l'école ça me semble être une stratégie pour être à l'extérieur en sécurité et avoir un peu plus de place.

Jean-Philippe Ayotte-Beaudet, professeur à l'Université de Sherbrooke

Dès le 11 mai, les élèves du primaire qui prendront à nouveau le chemin vers l'école pourraient graduellement passer plus de temps dehors pour permettre aux enseignants de se familiariser avec le concept .

En dehors des classes, les enseignants pourraient plus facilement instaurer une distance entre les élèves et eux-mêmes, fait-il valoir.

Selon lui, les occasions d'apprentissages sont nombreuses en plein air et dans toutes les matières. Les élèves pourraient notamment observer les bourgeons des feuilles en éclosion, dénombrer les voitures pour en faire un diagramme ou s'intéresser à l'architecture des bâtiments.

Jean-Philippe Ayotte-Beaudet affirme être prêt à accompagner les enseignants qui voudraient se lancer dans un tel projet.

Il a également salué la décision du ministre de l'Éducation d'offrir les cours d'éducation physique à l'extérieur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Éducation