•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Le traversier Apollo est amarré au port de Québec.

Le navire a été payé 2,1 millions de dollars en février 2019 pour remplacer le F.-A.-Gauthier. Il n'aura été en service que 21 jours (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le sabordage de l'ancien traversier Apollo, en vue d'en faire un récif artificiel au large de Godbout, est reporté à l'été 2021.

Selon le vice-président de la Société Apollo de Godbout, François Corriveau, le projet a été retardé de façon importante par la pandémie de COVID-19.

Le navire, qui a brièvement assuré le lien maritime entre Matane et la Côte-Nord, devait initialement être coulé en septembre 2020.

La suspension des travaux de désamiantage à Québec, ainsi que l'annulation des plongées préparatoires sur le site de sabordage expliquent ce report, selon François Corriveau.

Je ne suis pas capable d'aller chercher mon bail du domaine hydrique, je ne suis pas capable d'aller chercher l'autorisation de Transports Canada.Tout ça est lié, indique M. Corriveau.

Pas de plongeurs, pas de plongées exploratoires, [donc ce n'est] pas possible de couler le bateau.

François Corriveau, vice-président de la Société Apollo de Godbout

Selon François Corriveau, les frais supplémentaires de quaiage engendrés par ce retard sont actuellement en négociation avec le Groupe Océan, qui est responsable des travaux préparatoires sur l'Apollo.

Avec les informations de Marc-Antoine Mageau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Sports aquatiques