•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les services de garde accessibles à d'autres catégories de travailleurs essentiels

Un jeune enfant se balance dans un parc.

Plus de travailleurs essentiels pourront envoyer leurs enfants à la garderie.

Photo : Associated Press / Daniel Reinhardt

Radio-Canada

Les employés de pharmacies, d'épiceries et d'abattoirs pourront envoyer leurs enfants dans les garderies pour les travailleurs essentiels ouvertes en Ontario.

Les employés des maisons de retraite, les camionneurs, le personnel des cuisines et des services d'entretien des établissements de santé de même que les membres des Forces armées canadiennes et d'autres employés fédéraux auront aussi accès à ce service gratuit.

Le gouvernement ontarien a ajouté mercredi 10 nouvelles catégories à la liste des travailleurs qui pourront utiliser le service.

Selon la province, près de 100 garderies et 40 agences de services de garde en milieu familial ont ouvert leurs portes depuis le mois dernier pour permettre aux employés essentiels qui doivent continuer à aller travailler de faire garder leurs enfants.

Au cours des prochains jours, 37 autres ouvriront leurs portes pour faire face à la demande accrue.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Les garderies ontariennes ont été forcées de fermer leurs portes le 17 mars quand la province a déclaré l'état d'urgence sanitaire. Il s'agissait jusque-là d'une recommandation de la santé publique, mais pas d'une obligation.

L'adoption d'un décret d'urgence le 22 mars a entraîné la réouverture de certains centres, pour accueillir un nombre limité d'enfants des travailleurs de la santé notamment.

L'une des garderies d'urgence gérées par la Ville de Toronto a par ailleurs dû fermer ses portes mardi soir, parce que trois employés sont atteints de la COVID-19.

Lors du point de presse quotidien de la Santé publique mercredi, le médecin hygiéniste en chef de la province a indiqué qu’une stratégie pour éviter les éclosions dans les garderies était en chantier.

On veut éviter que le personnel soit infecté, mais aussi que les consignes du ministère y soient respectées, soutient le Dr David Williams. 

Mercredi, le ministre Stephen Lecce a reconnu que la réouverture des garderies serait cruciale pour la relance de l'activité économique dans la province.

Il n'a toutefois pu dire si les garderies feront partie de la liste des premiers services autorisés à reprendre. Cette décision sera annoncée plus tard.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !