•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dur trimestre pour les entreprises canadiennes

Un employé portant un masque manipule un panneau de plastique bleu.

Plus de la moitié des entreprises du pays ont subi des pertes de plus de 20 % de leurs revenus par rapport à l'an dernier.

Photo : Radio-Canada / Martin Chabot

Près du tiers des entreprises canadiennes ont subi une baisse d'au moins 40 % de leurs revenus depuis la « mise sur pause » de l’économie du pays pour tenter d’endiguer la propagation du coronavirus, rapporte Statistique Canada.

D’après les résultats d’un questionnaire rempli par les représentants de 12 630 entreprises entre le 3 et le 24 avril dernier, 32,3 % des répondants ont affirmé avoir observé une diminution de revenu de 40 % ou plus au premier trimestre de 2020 par rapport à la même période l’an dernier.

Plus de 21 % des entreprises ont quant à elles déclaré avoir subi des pertes de revenus se situant entre 20 % et 40 % au cours de la même période.

Les hôtels et restaurants frappés de plein fouet

Les secteurs les plus touchés sont ceux de l’hôtellerie et des services de restauration qui accusent des pertes de 72,6 %, suivis par le domaine des arts, spectacles et loisirs, où les manques à gagner atteignent près de 67 %. Les pertes du commerce au détail avoisinent quant à elles les 60 %.

Par contre, plus de 40 % des entreprises qui évoluent en foresterie, en agriculture, dans les domaines de la chasse et de la pêche ainsi que les services publics ont déclaré n’avoir observé aucune baisse de leurs revenus.

Des cuisiniers portant des masques préparent des plats pour emporter.

Les pertes ont atteint plus de 72 % lors du dernier trimestre pour les entreprises de l'hébergement et de la restauration.

Photo : Radio-Canada / Maggie MacPherson

Les banques à la rescousse

Par ailleurs, 28,6 % des entreprises qui ont accepté de remplir le questionnaire de Statistique Canada ont dû présenter une demande de crédit auprès d'institutions financières pour couvrir leurs coûts d'exploitation en raison de pertes causées par la COVID-19.

Plus de 77 % de ces demandes ont été approuvées en totalité ou en partie par les banques. Pour ce qui est des loyers, 20 % des entreprises qui en paient un ont été dans l’obligation d’en reporter le paiement à une date ultérieure, révèle l’enquête.

Bien entendu, les mesures de confinement et de distanciation ordonnées à la hâte par les autorités sanitaires en mars dernier ont eu des effets importants sur l’organisation du travail au sein des entreprises du pays.

Plus de 72 % des entreprises interrogées ont déclaré dans le questionnaire de Statistique Canada que les mesures d’éloignement social ont eu une incidence négative sur leurs opérations.

Ce fut le cas notamment pour plus de 90 % des entreprises de l’hôtellerie, de la restauration, des arts et spectacles et des loisirs. Pas très loin derrière, plus de 86 % des entreprises de soins de santé et des services d’enseignement affichent le même constat.

Cette enquête menée conjointement par Statistique Canada et la Chambre de commerce du Canada était basée sur une approche participative. Ce qui signifie qu’elle ne se base pas sur un échantillonnage probabiliste. Par conséquent, les résultats présentés ne sont qu’à titre indicatif et ne peuvent s'appliquer à l'ensemble de l'économie canadienne dans la même mesure qu’un sondage basé sur un échantillon probabiliste, précise Statistique Canada.

Plusieurs transforment leur production

Deux hommes avec un masque manoeuvrent une machine.

La nouvelle usine des Entreprises Prémont à Louiseville peut fabriquer quelques centaines de milliers de masques chirurgicaux par semaine.

Photo : Entreprises Prémont

En termes d’adaptation, plus de 45 % des répondants ont déclaré avoir adopté de nouvelles façons de travailler ou d’interagir avec la clientèle en raison de la pandémie de COVID-19, tandis que plus de 38 % ont déclaré avoir augmenté l'utilisation de la connexion virtuelle à l'interne.

Fait intéressant, plus de 10 % des entreprises du domaine de la fabrication ont affirmé avoir réorganisé ou réorienté leur production ces dernières semaines pour commencer à produire du matériel pour lutter contre la propagation du coronavirus. Près de 43 % d’entre elles produisent désormais du gel désinfectant, des masques ou des visières.

Enfin près du tiers des entreprises interrogées se sont dites en mesure de reprendre leurs activités normales moins d’un mois après la levée des mesures de confinement et de distanciation.

Des millions de travailleurs touchés

Rappelons que selon la plus récente enquête sur la population active de mars 2020 publiée par Statistique Canada, au moins 1,3 million de Canadiens ont dû quitter le travail en raison du coronavirus tandis que 2,1 millions doivent composer avec des heures de travail réduites. À ce chapitre, plus de 40 % des entreprises sondées ont affirmé avoir dû licencier du personnel au cours des dernières semaines.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !