•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alcool et cannabis : les amateurs ont fait des provisions avant de se confiner à domicile

Cannabis NB fait état de ses premiers profits et Alcool NB d’une hausse marquée des ventes au dernier trimestre.

Une dizaine de personnes attendent leur tour de pouvoir entrer dans le magasin.

Plusieurs personnes faisaient la queue à la fin de mars devant cette succursale d'Alcool NB.

Photo : Radio-Canada / Guy Leblanc

Radio-Canada

Les consommateurs au Nouveau-Brunswick ne sont pas uniquement rentrés chez eux lorsque le gouvernement provincial a décrété l’état d’urgence, le mois dernier, bon nombre d’entre eux sont passés par les magasins des sociétés Cannabis NB et Alcool NB pour constituer des réserves avant de se confiner.

Les résultats financiers des deux sociétés pour le quatrième trimestre, présentés mardi, démontrent dans les deux cas une hausse des revenus attribuée à une frénésie des achats liée à la COVID-19.

Alcool NB estime que ses ventes ont augmenté d’environ 12 % durant les deux dernières semaines de mars pour cette raison. Cela équivaut à des ventes supplémentaires de 4,4 million de dollars. 

Cannabis NB présente pour sa part des ventes supplémentaires de 214 500 $ attribuées aux consommateurs qui voulaient constituer des réserves à cause de l’état d’urgence.

L’exercice financier des deux sociétés se termine le 29 mars.

Le Nouveau-Brunswick a annoncé le dépistage de la COVID-19 chez une première personne le 11 mars. Le gouvernement de Blaine Higgs a décrété l’état d’urgence le 19 mars en demandant aux gens de rester chez eux sauf s’ils font un travail ou des achats essentiels.

Dans le cas de milliers de consommateurs, les achats essentiels comprenaient de l’alcool et/ou du cannabis aux fins récréatives.

Cannabis NB souligne dans ses résultats financiers que l’impact de la COVID-19 sur les ventes s’est produit durant les deux dernières semaines du trimestre et que cette période coïncide avec l’imposition de l’état d’urgence.

Des clients à l'extérieur d'un magasin qui vend de l'alcool.

L'annonce de la fermeture des magasins d'alcool et de cannabis à l'Île-du-Prince-Édouard le 18 mars avait provoqué une ruée des consommateurs.

Photo :  CBC / Isabella Zavarise

On n’explique pas ce qui a motivé cette frénésie, mais il y avait certaines inquiétudes chez les consommateurs au début de la pandémie quant à la disponibilité des produits d’alcool et de cannabis.

L’annonce de la fermeture des magasins d’alcool et de cannabis à l’Île-du-Prince-Édouard, le 18 mars, avait fait les manchettes au Nouveau-Brunswick. Le gouvernement insulaire a adouci sa prise de position quelques jours plus tard.

Le Nouveau-Brunswick n’a pas fermé ses magasins d’alcool et de cannabis dans le cadre de l'état d'urgence. Les autorités ont pesé le pour et le contre en prenant cette décision, a expliqué la médecin hygiéniste en chef, Jennifer Russell, le 16 avril. On a notamment tenu compte du fait que l’alcool figure parmi les drogues dont les symptômes de privation peuvent être fatals, a-t-elle précisé.

Un premier trimestre rentable pour Cannabis NB

Les revenus de Cannabis NB ont connu une croissance considérable, même avant la frénésie entraînée par la pandémie, et la société rapporte ses premiers profits trimestriels depuis l’ouverture de ses magasins en octobre 2018.

L'enseigne de Cannabis NB trône au-dessus de la porte du magasin

La société de la Couronne responsable de la vente et de la distribution du cannabis récréatif au Nouveau-Brunswick, Cannabis NB, compte 20 magasins.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Steinbach

Cannabis NB a enregistré des ventes de 14 millions de dollars durant le quatrième trimestre, ce qui constitue une hausse de 43,9 % comparativement à la même période l’année dernière. 

La hausse des ventes a permis à Cannabis NB d’afficher des revenus nets de 500 000 $ pour le dernier trimestre et de réduire à 4,3 millions de dollars ses pertes pour l’exercice financier complet.

Les ventes totales de cannabis aux fins récréatives durant le dernier exercice financier sont estimées à 44,9 millions de dollars.

Avec les renseignements de Robert Jones, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Consommation