•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Parc régional de Val-d’Irène se cherche un nouveau directeur

Des skieurs dans un télésiège et d'autres sur le haut d'une pente.

Le Parc régional de Val-d'Irène

Photo : Radio-Canada / Catherine Poisson

Celui qui a été directeur durant les trois dernières années, Germain Barrette, et le conseil d’administration n’ont pas réussi à s’entendre sur les conditions de renouvellement de son contrat.

L’ancien directeur avait deux demandes précises.

Germain Barrette voulait devenir un salarié de la MRC qui est propriétaire du centre de ski. Il suggérait que son salaire soit partagé entre les autres travailleurs de la station.

Sa principale exigence était toutefois l’abolition du conseil d’administration pour pouvoir négocier directement avec la MRC sans intermédiaire.

Germain Barrette considère que le conseil d’administration freine la prise de décisions importantes pour la station de ski.

Quand c’est le temps de prendre de grandes décisions, des décisions importantes, c’est une étape de plus. Parce qu'il y a la direction qui est témoin. Ensuite il y a un conseil d’administration qui, lui, doit se rapporter à la MRC. [La demande] est étudiée par la direction de la MRC. Ensuite, il faut aller à l’ensemble des maires pour une décision.

C’est juste d’enlever une des étapes du processus qui est très long quand vient le temps de prendre les décisions importantes.

Germain Barrette, ancien directeur, Parc régional de Val-d’Irène
Le directeur du Parc régional part une autre fois.

Germain Barrette a été directeur du Parc régional de Val-d'Irène durant 13 ans au début des années 2000. Il a travaillé tour à tour au Massif de Charlevoix et au Parc du Mont-Comi avant de revenir dans la vallée de la Matapédia pour un dernier trois ans.

Photo : Radio-Canada / Adrianne Gauvin Sasseville

Cette demande est inadmissible, juge le président de la corporation de gestion du Parc régional de Val-d’Irène, Manuel Cantin.

Il y a quelques années, Val-d'Irène a subi des pertes financières majeures. La MRC de La Matapédia a dû entre autres réinvestir 700 000 $ pour permettre à l’organisme de sortir la tête de l’eau.

Depuis, les membres de la corporation ont promis de surveiller de plus près les finances.

Le Parc régional de Val-d'Irène est un organisme sans but lucratif (OSBL) et, pour le président, un OSBL est très utile lorsque vient le temps de profiter des programmes de subvention pour financer des projets.

C’est toujours plus simple pour les organismes à but non lucratif d’aller chercher des subventions. La Corporation a été créée par la MRC pour que la gestion se fasse à l’externe. Ils en ont beaucoup sur les épaules. On n’est pas la seule corporation de la MRC de La Matapédia.

Des personnes installées sur des tandemskis attendent le remonte-pente.

Les gens ont jusqu’au 15 mai pour déposer leur candidature.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Les deux parties soutiennent se séparer en bons termes.

Concernant le remboursement de la dette, les gestionnaires assurent que malgré la fin abrupte de la saison, le bilan demeure positif. Les chiffres seront dévoilés à la fin de l’année financière, le 31 mai.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !