•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toronto ferme une garderie pour les enfants de travailleurs de la santé

Trois enfants non identifiés d'âge préscolaire jouent ensemble avec des camions-jouets dans un service de garde.

Les enfants qui allaient à la garderie seront en quarantaine à la maison.

Photo : Radio-Canada / Christian Milette

Radio-Canada

La Ville de Toronto a annoncé, mardi soir, la fermeture d'un centre de la petite enfance pendant 14 jours après que trois membres du personnel eurent été testés positifs à la COVID-19.

Le centre Jesse Ketchum est l'une des sept garderies gérées par la Ville qui assurent la garde des enfants des travailleurs essentiels.

Ce centre accueille des enfants de 0 à 12 ans.

La Ville a indiqué qu'en plus des quatre employés infectés, un autre membre du personnel de l'établissement, ainsi que deux enfants, attendent les résultats de leur test de dépistage.

Près de 60 enfants fréquentaient la garderie. Ils ne pourront pas aller dans l'un des six autres centres de garde municipaux encore ouverts, pour éviter toute propagation du coronavirus.

La Ville demande aux enfants et aux membres du personnel de rester à la maison pendant deux semaines à compter de leur dernier jour au centre.

Le maire John Tory s'est dit très préoccupé par la situation. Une enquête a été ouverte pour déterminer comment les employés ont été infectés et évaluer si des mesures de protection additionnelles sont nécessaires pour les six autres garderies municipales encore ouvertes, indique le maire.

Le centre Jesse Ketchum, situé près de l'intersection des artères Davenport et Avenue, sera désinfecté en profondeur avant toute réouverture.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario
Avec les informations de La Presse canadienne, et CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !