•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Relancer la culture : un projet complexe

Des livres empilés sur une table.

Le ministère de la Culture et des Communications travaille depuis quelque temps déjà à la relance de la culture au Québec sous l’égide de la Direction de la santé publique.

Photo : Radio-Canada

Durement touché par la crise de la COVID-19, le milieu de la culture québécoise est actuellement consulté par le ministère de la Culture et des Communications afin d’élaborer un plan de relance.

Le ministère de la Culture et des Communications travaille depuis quelque temps déjà à la relance de la culture au Québec sous l’égide de la Direction de la santé publique.

Des consultations ont été entreprises auprès de plus d’une centaine d’intervenants de tous les secteurs de la culture, affirme la ministre de la Culture, Nathalie Roy, qui assiste aux rencontres.

Plan moyen de Mme Roy.

La ministre de la Culture et des Communications Nathalie Roy assiste elle-même aux rencontres tenues au cours de cette consultation.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Les secteurs qui font l’objet de consultation sont les suivants : le livre, les arts de la scène et de diffusion, l’audiovisuel, les médias, le patrimoine, ainsi que les musées, métiers d’art et galeries d’art.

Pour l'instant, le milieu de la culture semble satisfait des démarches entreprises par la ministre Roy.

Le directeur général de l'Union des écrivaines et écrivains québécois (UNEQ), Laurent Dubois, affirme sentir la ministre à l'écoute et apprécie particulièrement que toute la chaîne du livre soit consultée, des éditeurs aux diffuseurs, en passant par les écrivains.

Le pavillon Pierre-Lassonde du Musée national des beaux-arts du Québec à Québec.

Le pavillon Pierre-Lassonde du Musée national des beaux-arts du Québec, à Québec.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Ces rencontres ont pour but de définir les orientations qui permettront d’établir le protocole de relance, tout en mettant en pratique les directives de la santé publique.

L’opération est complexe et nécessite une bonne collaboration entre les différents acteurs du milieu.

Les secteurs concernés sont donc appelés à proposer des projets, des stratégies et des façons de faire. Du côté de l'UNEQ, on aimerait une initiative favorisant l'achat du livre québécois, un peu à l'image du Panier bleu.

Effets de la « mise en pause »

La ministre a par ailleurs demandé aux sociétés d’État, telles que le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) et la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), de documenter les effets de la "mise en pause" des activités culturelles et d’élaborer une première série de mesures qui pourront contribuer à la relance.

On parle pour l’instant de relance graduelle, à géométrie variable. Ainsi les musées pourraient par exemple rouvrir leurs portes avant les salles de spectacles ou les grands événements.

Aucune date de relance n’a pour l’instant été avancée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Culture