•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le tourisme local, dernier espoir de la Colombie-Britannique pour l'été 2020

Une randonneuse assie en haut d'une montagne regarde le paysage.

La randonnée sera une des activités favorites après le déconfinement, selon Discover BC.

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

La Colombie-Britannique prépare une campagne de communication destinée aux habitants de la province et de l'Alberta afin de sauver son industrie du tourisme durement touchée par les restrictions sanitaires dues à la COVID-19.

Conférences en ligne, diffusion de messages d'encouragement à Visiter la Colombie-Britannique plus tard... Destination BC, l'entreprise d'État chargée de la promotion du tourisme, travaille fort pour assurer une activité estivale des 19 000 entreprises touristiques.

Selon la vice-présidente au marketing mondial de Destination BC, Maya Lange, la moitié des revenus du tourisme sont générés au cours de l'été, soit près de 10 milliards de dollars.

En Colombie-Britannique, 60 % des visites proviennent des personnes vivant dans la province elles-mêmes. Notre plus gros marché, ensuite, ce sont celles qui viennent de l'Alberta.

Maya Lange, vice-présidente de Destination BC

Pour l'instant, Destination BC encourage les touristes à rester chez eux et à visiter la province de manière virtuelle, mais elle prépare une campagne de communication au cas où le déconfinement commencerait avant l'été ou, au plus tard, avant l'automne.

Dans la veine de [notre slogan] "Supernatural British Columbia" [...] nous avons tellement de chance de vivre ici que nous allons exploiter ce sentiment, explique Maya Lange.

Destination BC prévoit que, lorsque les restrictions sanitaires seront assouplies, la population canadienne effectuera des déplacements courts et dépensera peu.

Les gens voudront aller camper, faire un tour en voiture ou passer du temps en famille dans la nature, estime la stratège en communication. Notre priorité sera de les encourager à explorer la province.

L'industrie touristique est-elle prête à les recevoir? Le PDG de l'Association de l'industrie du tourisme de la Colombie-Britannique, Walter Judas, n'en doute pas : Individuellement, peut-être que certaines personnes craignent de retourner au travail ou de rouvrir [leurs entreprises] mais l'industrie est prête à trouver les moyens d'éviter tout risque pour la santé des personnes.

Notre dossier COVID-19 : les services ouverts ou fermés dans votre région

Maya Lange confirme que le pire, ce serait une industrie touristique qui reste sur la défensive. C'est pourquoi elle compte sur une bonne communication avec les autorités de la santé et la promotion d'un tourisme très local pour lever les craintes des professionnels du secteur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Tourisme