•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : une stratégie prudente pour relancer l'économie

Des éprouvettes contenant des échantillons sanguins.

Des échantillons sanguins

Photo : Radio-Canada

Aucun nouveau cas de COVID-19 n’a été annoncé mardi au Manitoba, le gouvernement provincial devant dévoiler son plan de réouverture de l’économie mercredi.

Mercredi, le Manitoba révélera sa stratégie pour rouvrir l’économie, a indiqué le médecin hygiéniste en chef de la province, Brent Roussin, confirmant ainsi une annonce du premier ministre Brian Pallister faite mardi matin.

Cette stratégie sera prudente et basée sur les faits. Les nombres de cas nous serviront de guide, a précisé Brent Roussin.

Dans la journée, la province a annoncé la multiplication par trois du nombre de tests et l’élargissement des critères de dépistage à toute personne présentant des symptômes de COVID-19.

Nous préférons tester les personnes ayant au moins deux symptômes, mais nous accepterons aussi celles qui n’en ont qu’un si elles sont envoyées par un médecin, a précisé Brent Roussin.

Le médecin hygiéniste en chef reste opposé au dépistage des personnes asymptomatiques parce que les tests sont peu fiables dans leur cas.

Le Manitoba a par ailleurs assez d’équipements pour augmenter le nombre de tests, ont confirmé les autorités sanitaires.

Des analyses basées sur des moyennes de sept jours

Pour évaluer la pertinence et l’efficacité des mesures de réouverture mise en place, la province se basera sur plusieurs critères qui seront évalués tous les sept jours.

Nous examinerons par exemple les moyennes des cas se présentant aux hôpitaux avec des symptômes grippaux, l’utilisation des lits dans les hôpitaux et les taux de tests positifs par rapport au nombre total de tests effectués, a précisé le Dr Roussin.

Par ailleurs, le taux actuel de tests positifs par rapport au total des tests est d’environ 1,5 %. Je m’attends à ce que cette proportion diminue parce qu’on ouvre le dépistage aux personnes les moins à risque, a dit le Dr Roussin. Mais si ce taux augmente, de nouvelles mesures de restrictions sociales pourraient être prises.

Il a aussi ajouté que la province envisage l’utilisation des applications de suivi des historiques de relations sociales si elles correspondent à la situation du Manitoba et si elles sont acceptées par la population.

Ces applications posent, en effet, des questions relatives au respect de la vie privée.

Pas de contamination locale à grande échelle

Le Manitoba compte toujours 272 cas présumés et confirmés de la maladie au total et 6 morts. Sept personnes sont hospitalisées, dont 2 aux soins intensifs, et il y a 57 cas actifs, 209 personnes ayant été guéries.

Le nombre de tests effectués lundi était de 321, tandis que 23 857 tests ont été analysés au total depuis le début du mois de février.

Les autorités sanitaires ont rappelé qu’elles n’avaient pas constaté de contamination locale à grande échelle et qu’il n’y a pas eu, jusqu’à présent, d’épidémie dans des maisons de retraite au Manitoba, comme c’est le cas dans plusieurs autres provinces.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !