•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'opposition demande au gouvernement Ford de mettre sous tutelle des résidences pour aînés

Andrea Horwath, chef de l'opposition en Ontario, parle devant des microphones. Au second plan se dressent des drapeaux canadiens et ontariens.

Andrea Horwath, chef de l'opposition en Ontario (archives)

Photo : Parlement de l'Ontario

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L’opposition officielle à Queen’s Park demande au gouvernement d’intervenir et de prendre le contrôle administratif de certains foyers de soins de longue durée qui n’arrivent pas à respecter les consignes de la santé publique. Mardi, la province recensait des éclosions de COVID-19 dans 176 foyers de la province. 

Le plan du gouvernement ne fonctionne tout simplement pas, indique d’emblée la chef néo-démocrate, Andrea Horwath lors de son point de presse. 

Mme Horwath croit que le gouvernement de Doug Ford doit présenter un nouveau plan d’urgence afin de s’attaquer au problème des éclosions dans les résidences pour personnes âgées. 

Ce plan doit inclure un décret pour que les bureaux de santé publique locaux prennent en charge les foyers de soins de longue durée quand les aînés n’y sont pas protégés, explique Mme Horwath.

Selon les dernières données de la santé publique, près de la moitié des décès liés à la COVID-19 dans la province ont eu lieu dans des foyers de soins de longue durée.

Le premier ministre Doug Ford a affirmé en conférence de presse qu’environ 80 % des foyers de l’Ontario étaient privés. Un fait que dénonce l’opposition.

Pourquoi laissons-nous des résidences privées qui cherchent le profit, comme Anson Place, où 23 résidents sont morts et 33 employés ont été infectés, refuser de l’aide?, demande Mme Horwath.

L’entreprise Responsive Group, qui possède notamment le foyer Anson Place, est présentement visée par une demande en recours collectif par les proches des résidents qui y sont décédés. 

L’Association des infirmières de l’Ontario a également obtenu une injonction contre plusieurs foyers de Responsive Group, afin que l'administration des établissements respecte les consignes de la santé publique. 

Le syndicat de l’Union des employés de service s’était aussi adressé aux tribunaux pour que le gouvernement effectue davantage d’inspections dans les foyers de Responsive Group. 

Les forces armées canadiennes ont été envoyées en renfort dans deux des foyers associés à la même entreprise. 

Le gouvernement de l’Ontario a présenté il y a deux semaines son plan d’urgence pour les centres de soins de longue durée

Lors d'une conférence de presse le 18 avril, la ministre des Soins de longue durée, Merrilee Fullerton, avait déclaré ne pas avoir l’intention de mettre les établissements sous tutelle.

« L’Ontario ne gère pas de foyers, c’est de cette manière que notre système a été créé », avait-elle expliqué.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !