•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ambassadrice des océans depuis les Prairies

Kristen Désorcy devant une poubelle porte un sac d'ordures.

Kirsten Désorcy fait partie des 40 lauréats de la catégorie Atlantique de Portail Océan.

Photo : Soumise par Kristen Désorcy

La Franco-Manitobaine Kirsten Désorcy a été nommée ambassadrice pour le programme Portail Océan. Elle a lancé une initiative de collecte d’ordures dans sa communauté pour ramasser les déchets avant qu’ils ne terminent dans les cours d’eau.

Portail Océan est un organisme qui donne des moyens aux jeunes vivant au Canada d'avoir un impact sur la préservation des océans.

Je ne pensais pas que je serais acceptée [comme ambassadrice] au Manitoba. Ce n’est pas près de la mer, dit en souriant Kirsten Désorcy. La province dispose toutefois de nombreux bassins d’eaux qui s'y déversent, et près de 80 % des déchets dans les océans proviennent de la terre, explique la Franco-Manitobaine.

Étudiante en biologie marine à l'Université du Manitoba, la résidente de Steinbach utilise les médias sociaux pour inciter ses concitoyens à nettoyer leurs quartiers lors de leurs promenades.

Elle tient un blogue où elle décompte les sacs d’ordures accumulés par ceux qui ont rejoint son mouvement. La collecte s’étendra jusqu'au 1er juin, et elle invite les participants à les publier sur les réseaux sociaux, accompagnés du mot-clic #Covid19pickupthattrash.

L’enthousiasme de la communauté pour le ramassage d’ordure réjouit Kirsten Désorcy : Ça m’encourage beaucoup, je pensais que j’aurais besoin de le faire seule.

Pour le moment, le décompte est de 27 sacs dans son entourage. Le travail ne fait que commencer, rappelle l. Ambassadrice franco-manitobaine.

On a collecté 27 sacs, mais ça a l’air comme si on n’a rien fait. On a besoin de travailler ensemble au Manitoba et au Canada pour ramasser tout ça, et rendre de nouveau la terre belle.

La COVID-19 a mis un terme aux initiatives environnementales de groupe, mais la population peut continuer à mettre sontemps à contribution, qu'on soit seuls ou en famille, dit-elle.

Tous les enfants qui sont à la maison, c’est une bonne idée de leur montrer comment prendre soin de la Terre.

Kirsten Désorcy, étudiante en biologie marine à l'Université du Manitoba

Cette initiative lui a valu d'être remarquée par Portail Océan, qui récompense chaque année 160 jeunes âgés de 18 à 30 ans à travers le Canada pour leurs initiatives citoyennes en lien avec la conservation des océans.

Grâce à ce titre d'ambassadrice, elle fera partie d'une équipe nationale pour coordonner les projets et prendra part à deux expéditions immersives portant sur la connaissance et la santé des océans au Canada, en Colombie-Britannique et en Ontario.

À travers cette démarche, Kirsten Désorcy souhaite susciter une prise de conscience générale sur l’importance de prendre soin des écosystèmes.

La Terre n'est pas juste pour nous, elle est pour tout le monde, affirme-t-elle.

Avec les informations d'une entrevue de Kirsten Désorcy réalisée par le 6 à 9

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !