•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Concert virtuel : un tour de force pour Yannick Nézet-Séguin et le Metropolitan Opera

Yannick Nézet-Séguin dirige un orchestre, le sourire aux lèvres.

Yannick Nézet-Séguin a dirigé l'orchestre du Metropolitan Opera de New York, samedi, lors du gala diffusé en ligne.

Photo : Les films Jad / Francois Goupil

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le public avait jusqu’à dimanche soir pour regarder le concert virtuel du Metropolitain Opera de New York, dirigé et organisé par le maestro montréalais Yannick Nézet-Séguin. Selon la chroniqueuse culturelle Eugénie Lépine-Blondeau, il s'agissait d'un moment « touchant » et « fabuleux », où l’on a pu voir des artistes de renom se démarquer… même de leur salon.

Il était évidemment impossible de proposer une acoustique digne d’une grande salle de concert, mais l’événement, qui portait le nom de MET's At-Home Gala et qui a duré quatre heures, a toutefois réussi à réunir les plus grandes voix et les vedettes actuelles de l’opéra dans un seul et même écran.

Il y a plusieurs concerts virtuels depuis quelques semaines, certains plus réussis que d’autres. Parmi eux, le concert MET's At-Home Gala est un de ceux qui m’ont le plus émue, a affirmé Eugénie Lépine-Blondeau lors de l’émission Tout un matin, lundi.

Le concert, divisé en trois volets, a permis aux internautes de voyager et d’aller à la rencontre de chanteurs et chanteuses d’opéra de partout dans le monde – des États-Unis à l’Autriche, en passant par la France et la Lituanie –, et de se laisser transporter par les chœurs et l’orchestre.

« Ils sont tous et toutes de grands et grandes interprètes, et ont su nous enivrer et nous offrir un réel moment de répit. »

— Une citation de  Eugénie Lépine-Blondeau

Après un peu plus de trois heures de concert, le baryton québécois Étienne Dupuis a offert sa présence au public en chantant une pièce encourageant le public à se laver les mains le plus souvent possible, surtout en ce contexte de pandémie. Il était accompagné de sa conjointe, la soprano Nicole Car.

En août dernier, le couple confiait en entrevue à l’émission Pénélope qu’il fallait une organisation du tonnerre pour concilier leurs carrières occupées et leur vie de famille, et qu’ils s’arrangeaient pour avoir, à l’occasion, des engagements en même temps dans la même ville ou le même pays.

Selon Eugénie Lépine-Blondeau, les moments les plus poignants du concert ont été l'ouverture de Lohengrin, dirigé par Yannick Nézet Séguin, la Méditation de Thaïs, de Jules Massenet, interprétée par Yannick Nézet Séguin au piano et David Chan, premier violon du Metropolitan Opera, ainsi que l’exécution d’une pièce du compositeur et pianiste Sergueï Rachmaninov par la soprano russe Anna Netrebko.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !