•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pandémie complique la vie des organismes en loisir

Des pointes de ballerines.

L'École de danse Quatre Temps offre des cours de danse en ligne.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La pandémie force les organismes qui offrent des activités de loisirs à se réinventer. Si certaines organisations réussissent à offrir leurs cours d'une nouvelle façon, d'autres ont dû mettre fin à leur saison et rembourser ceux qui le demandent.

L'École de danse Quatre Temps de Rimouski a dû s'adapter à ces changements après avoir été forcée de fermer ses salles de classe le 13 mars.

Avec l'annulation des cours en classe, certains parents et danseurs ont demandé un remboursement.

L'école de danse a donc fait appel à la solidarité de ses membres en ces temps difficiles pour les organismes comme le sien.

Évidemment, l’École rembourse les clients qui en font la demande.

En contrepartie, elle offre un crédit de 50 % à ceux qui s’inscrivent pour la prochaine session.

On fait du cas par cas. Je prends du temps, je téléphone en soirée à des clients. [...] On fait appel à la solidarité des gens, mais on comprend également qu'il y a une réalité financière.

Johanne Potvin, directrice générale de l’École de danse Quatre Temps

Le fait d'offrir un remboursement est une obligation, selon l'Office de protection du consommateur.

Le client a droit à un remboursement en vertu du Code civil, mais il devra le demander si le commerçant ne lui offre pas d'emblée, peut-on lire dans la réponse manuscrite envoyée par le responsable des partenariats stratégiques et des relations avec les médias de l’Office, Charles Tanguay.

Par ailleurs, l'école de danse songe déjà à sa relance, malgré la pandémie. La direction évalue les différents scénarios pour que ses élèves puissent continuer à danser et tout en respectant les mesures de distanciation physique.

Des cours en ligne, en attendant

Pour ceux qui veulent poursuivre, l'École de danse Quatre Temps offre des cours en ligne aux élèves qui le désirent, sans frais supplémentaires.

Pour nous, les cours en ligne, c'est vraiment précieux, souligne l’enseignante et coordonnatrice de l’École de danse Quatre Temps, Pier-Emmanuelle Ross.

Un écran montre les élèves qui dansent chacun dans leur résidence.

L'École de danse Quatre Temps offre des cours en ligne à ceux qui le désirent.

Photo : Radio-Canada

Le salon de Pier-Emmanuelle Ross se transforme donc en classe de danse depuis le début du confinement. C'est de là qu'elle offre les cours aux élèves, face à une caméra.

Avant chaque séance, la professeur vérifie que les élèves dansent sur une surface sécuritaire et appropriée à la danse.

Notre mantra avec les jeunes : tu fais ce que tu peux avec l'espace que tu as, mais l'art ça reste l'art, peu importe si tu ne peux pas faire de grands sauts.

Pier-Emmanuelle Ross, enseignante et coordonnatrice de l’École de danse Quatre Temps

Un peu plus de la moitié des élèves de l’école participent à ces classes virtuelles.

D’après un reportage d’Isabelle Damphousse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Danse