•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Le contrôle est difficile à reprendre au Jeffery Hale », admet la santé publique

L'affiche à l'entrée de l'hôpital Jeffery Hale à Québec

Plusieurs cas de COVID-19 ont été confirmés à l'hôpital Jeffery Hale dans le quartier Saint-Sacrement à Québec

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

La situation ne s’améliore pas au Jeffery Hale, le plus important foyer d’éclosion de COVID-19 dans la région de Québec. Quatre décès s’ajoutent au bilan, pour un total de 24 morts, et la quasi-totalité des patients sont touchés par le coronavirus.

Malgré tous les efforts, la situation n’est pas sous contrôle comme on le souhaite, admet le directeur de la santé publique de la Capitale-Nationale, François Desbiens.

Les mesures de protection sont rehaussées pour limiter au maximum la propagation du virus, ajoute-t-il. Malgré cela, les cas augmentent toujours et la quasi totalité des patients de l’établissement, soit 82, sont atteints de la COVID-19.

[Les employés] portent tous visière, masque, blouse et gants. Ils les changent quand ils passent d’une zone chaude à une zone froide, toutes les modalités sont mises en place. Malgré le fait qu’ils les portent, il doit exister certains bris dans leur manière de les porter, fait-il remarquer.

Virus omniprésent

Un employé qui a travaillé dans les cuisines de l’établissement a contracté la COVID-19, ce qui étend l'éclosion à des zones de l'établissement sans patient.

Des employés avaient récemment fait part de leurs inquiétudes d'être infectés au coronavirus, notamment parce que les patients atteints de la COVID-19 mangent avec la vaisselle habituelle plutôt qu'avec de la vaisselle jetable.

La vaisselle utilisée par les patients atteints de la COVID-19 est placée dans un sac à poubelle avant d'être lavée

La vaisselle utilisée par les patients atteints de la COVID-19 est placée dans un sac à poubelle avant d'être lavée

Photo : Courtoisie

Le directeur de la santé publique confirme que ces employés portent l’équipement de protection nécessaire lorsqu’ils sont en contact avec les patients, mais pas nécessairement lors de la préparation d’aliments.

Ces employés doivent toutefois respecter les lignes directrices du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ), soit se laver régulièrement les mains, désinfecter les surfaces et rester à la maison en cas de symptômes.

Le sixième étage, zone rouge

Toute l’unité prothétique et de clientèle à risque d’errance, au sixième étage, est maintenant considérée comme une zone à risque. Presque la totalité des patients de ce secteur ont contracté la COVID-19.

Plus d'une vingtaine de personnes avec des problèmes cognitifs y vivent.

Selon nos informations, l’éclosion se poursuit, malgré la désinfection de tout l’hôpital la semaine dernière, incluant les murs et les rideaux.

On y recense 82 usagers et 62 employés positifs, soit une augmentation de 14 cas dans les dernières 48 heures.

La situation force également une quarantaine d'employés à se mettre en isolement.

En date de lundi, on compte 775 cas sur tout le territoire de la Capitale-Nationale. Un nouveau foyer d'éclosion s'est déclaré à la résidence Les Jardins d'Évangeline à Beauport.

En Chaudière-Appalaches, quatre cas de COVID-19 se sont ajoutés, portant le total à 378.

Le nombre de décès est stable depuis quelques jours sur ce territoire, avec sept morts liés au coronavirus.

Avec les informations d'Alexandre Duval et Guylaine Bussières

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !