•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : les soignants des maisons de retraite ne pourront travailler ailleurs

Une maison sous la neige.

Il y a quelques semaines, un employé de la maison pour personnes âgées Betel, à Gimli, a été déclaré positif à la COVID-19. C'est pour éviter la propagation du virus que la province interdira au personnel soignant de travailler dans plusieurs établissements à la fois.

Photo : Dave Gaudet

À partir de vendredi, le personnel soignant qui travaille dans les maisons de retraite n’aura plus le droit de travailler dans plusieurs établissements à la fois, ont annoncé les autorités sanitaires provinciales lundi.

Cette mesure est dans les cartons de la province depuis plusieurs semaines déjà. Elle a pour but de limiter le risque de transmission de la COVID-19 aux personnes âgées.

Peu de cas de cette maladie ont été détectés jusqu’à présent dans les résidences pour aînés du Manitoba, mais elle fait des ravages dans les maisons de retraite d’autres provinces, comme en Ontario et au Québec.

Les résidents de maison de retraite comptent pour plus de 70 % des morts reliées à la COVID-19 en Ontario et près de 80 % au Québec, a fait valoir Lanette Siragusa, l’infirmière en chef de Soins communs Manitoba.

Des restrictions en vigueur pour six mois

Les nouvelles règles seront en place pour une durée de six mois. Elles s’appliqueront aux 127 maisons de retraite de la province, qu’elles soient publiques ou privées.

Le personnel visé en priorité par ces nouvelles mesures est celui qui a le contact le plus direct, prolongé et étroit avec les résidents, a expliqué Lanette Siragusa.

Nous travaillons en collaboration avec les organisations de prestation de services, les syndicats et le personnel des exploitants de maisons de retraite pour veiller à ce que ce changement soit mis en œuvre sans interrompre les services, tout en minimisant l'impact sur le personnel, a-t-elle assuré.

Des trousses d’explications ont été envoyées dans toutes les maisons de retraite de la province pour les aider à mettre en place les modifications.

C’est un délai serré, a reconnu Lanette Siragusa, mais il est nécessaire [que cela se fasse rapidement].

Un seul nouveau cas

Lundi, la province a annoncé un seul nouveau cas de COVID-19, ce qui porte le total de cas confirmés et présumés au Manitoba à 272. De plus, sept personnes sont hospitalisées, dont deux en soins intensifs.

Le Manitoba compte aussi 61 cas actifs, et 205 personnes ont été guéries de cette maladie. Le nombre de décès, lui, reste à 6.

La province a aussi effectué 23 543 tests, dont 377, dimanche.

Le plan de réouverture de l’économie connu cette semaine

De son côté, le médecin hygiéniste en chef du Manitoba, Brent Roussin, a répété que la province dévoilera son plan de réouverture de l’économie cette semaine.

Aucune date n’a cependant été donnée.

Le Dr Roussinva, par ailleurs, démenti des informations selon lesquelles des salons de coiffure auraient été avisés qu'ils pourraient rouvrir le 19 mai.

Je ne suis au courant d'aucun avis envoyé à qui que ce soit, a dit Brent Roussin.

Interrogé sur la possibilité des camions restaurants d'offrir leurs services cet été, il a indiqué que ces derniers devraient pouvoir le faire, s’ils suivent des règles méticuleuses concernant le nettoyage et la distanciation physique en n'offrant, par exemple, aucun espace où les clients pourraient s’asseoir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !