•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un plan de déconfinement, mais pas de date en Ontario

Les écoles resteront fermées au moins jusqu'au 31 mai en Ontario.

Doug Ford en conférence de presse.

L'approche présentée par le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford ne contient pas d'échéancier précis.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Radio-Canada

Le premier ministre ontarien Doug Ford a présenté lundi sa stratégie pour « rouvrir » la province et lever graduellement les mesures de confinement et de distanciation sociale contre la COVID-19.

L’Ontario adopte une approche progressive.

Le déconfinement de la province se fera graduellement. L'assouplissement des mesures de confinement et la réouverture de l'économie se feront en trois étapes. Mais aucune date n'a toutefois été déterminée par la province pour amorcer ce déconfinement.

Des mesures seront maintenues tout au long de cette stratégie pour protéger les populations vulnérables, écrit le gouvernement Ford par voie de communiqué.

Le médecin hygiéniste en chef de l'Ontario, le Dr David Williams, attendra que les nouveaux cas aient diminué depuis au moins deux à quatre semaines avant d'assouplir les restrictions en place.

Or, la courbe en Ontario est à la baisse seulement depuis le 24 avril.

Le Dr Williams doit aussi tenir compte des facteurs suivants dans ses recommandations :

  • Les hôpitaux ont assez de respirateurs et de lits disponibles aux soins intensifs (ce qui est le cas actuellement);
  • Il y a suffisamment de masques et d'autre équipement de protection pour les travailleurs de la santé;
  • Les bureaux locaux de santé publique ont les ressources nécessaires pour assurer un suivi en 24 heures ou moins auprès des nouveaux cas et de leurs contacts étroits.

Ce plan vise à guider la manière dont nous rouvrirons la province, pas le moment où nous le ferons.

Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

Si des précautions ne sont pas prises, chaque personne infectée peut propager le virus à des centaines d'autres, dit-il.

Le graphique présente les 3 étapes :
Étape 1 - Ouvrir certains lieux de travail et autoriser des rassemblements limités.
Étape 2 - Plus de lieux de travail et d'espaces extérieurs ouverts, et plus grands rassemblements
Étape 3 - Ouverture de tous les lieux de travail et assouplissement des restrictions des rassemblements publics.
Entre chaque étape, il y a une période d'évaluation de 2 à 4 semaines.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le plan de l'Ontario se fait en trois étapes.

Photo : Radio-Canada / Camile Gauthier

Le ministre de l'Éducation, Stephen Lecce, avait indiqué durant le week-end que les écoles resteraient fermées au moins jusqu'au 31 mai. Le ministre a promis de préciser dans une annonce ultérieure si les classes reprendraient ou non avant septembre prochain.

Un plan en 3 phases

Le plan de M. Ford se fera en trois phases. Selon le gouvernement, il s’écoulera de deux à quatre semaines entre chaque étape pour permettre aux responsables de la santé d’évaluer la situation avant que l’étape suivante soit amorcée.

1re phase :

  • Rouvrir certains lieux de travail qui peuvent immédiatement modifier leurs activités afin de respecter les lignes directrices en matière de santé publique.
  • Rouvrir certains espaces en plein air, comme les parcs, et autoriser les rassemblements d'un plus grand nombre de personnes.
  • Permettre aux hôpitaux de procéder à certaines interventions chirurgicales non urgentes et programmées et d'offrir d'autres services de soins de santé.

Il y aurait un arriéré d’environ 100 000 interventions chirurgicales dites « non urgentes » au pays en raison de la pandémie de COVID-19.

Nous développons un plan de reprise des interventions chirurgicales, en particulier les chirurgies liées au cancer. Nous savons qu'il y a un grand arriéré de ces cas, dit la ministre de la Santé, Christine Elliot.

Elle a ajouté que les opérations liées aux cancers seront priorisées.

2e phase :

  • Sur la base d'une évaluation des risques, rouvrir plus de lieux de travail, par exemple dans l'industrie des services, des bureaux et des commerces de détail.
  • Autoriser certains grands rassemblements publics et rouvrir davantage d'espaces en plein air.

Toutefois, les grands rassemblements tels que les concerts et les événements sportifs continueront d'être limités.

Quand les sports seront de retour, je ne crois pas qu'il y aura des stades pleins, et ce partout en Amérique du Nord. Je pense que ce seront des stades vides au départ, dit Doug Ford.

3e phase :

  • Rouvrir tous les lieux de travail de façon responsable et assouplir davantage les restrictions concernant les rassemblements publics.

Le gouvernement n'a pas donné de détails sur les types d'entreprises qui pourraient rouvrir leurs portes durant chacune des trois phases.

Les récents indicateurs de santé publique montrent que nous sommes en train de franchir une étape importante dans la lutte contre la COVID-19. Parallèlement, les données économiques et les commentaires recueillis auprès des entreprises et de nos collectivités nous indiquent la voie à suivre pour relancer notre économie, affirme le ministre des Finances, Rod Phillips.

Le premier ministre Ford a décrété l'état d'urgence sanitaire à la mi-mars, prolongeant cette mesure par la suite, et ce, au moins jusqu'au 12 mai.

Il y a une semaine, le gouvernement a affirmé avoir atteint le sommet de la courbe des nouveaux cas, selon les modélisations. Toutefois, M. Ford a prévenu les Ontariens à l'époque que la bataille n'était pas terminée et qu'ils devaient continuer à pratiquer la distanciation sociale.

Infographie montrant le nombre de tests et les résultats.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le nombre de tests de dépistage, en date du 27 avril.

Photo : Radio-Canada / Camile Gauthier

Baisse des nouveaux cas

Santé publique Ontario a confirmé, lundi, 424 nouveaux cas de coronavirus, ce qui porte le total à 14 856 cas.

Il s'agit d'une augmentation de 2,9 % comparativement à dimanche, ce qui confirme la tendance à la baisse de l'augmentation des nouveaux cas.

Par ailleurs, pour une deuxième journée consécutive, le nombre de guérisons surpasse le nombre de nouvelles infections en Ontario.

Quant aux décès liés à la COVID-19, leur nombre a grimpé à 892. Des données plus récentes compilées par CBC font état de 972 morts.

Le nombre d'éclosions dans les centres de soins de longue durée continue d'augmenter et est maintenant de 170. Plus de la moitié des décès liés à la COVID-19 dans la province touchent des aînés habitant dans des foyers.

Infographie montrant le nombre de patients aux soins intensifs et sous respirateur.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le nombre de patients hospitalisés, en date du 27 avril.

Photo : Radio-Canada / Camile Gauthier

Déconfinement dans les autres provinces

Au Québec, des experts préviennent que la marge est petite pour un déconfinement.

Le premier ministre du Québec, François Legault, a dévoilé, lundi, son plan pour la réouverture des écoles à partir du 11 mai.

Le Nouveau-Brunswick a déjà levé certaines restrictions, permettant aux familles de passer du temps avec les membres d'un autre ménage, par exemple.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique provinciale

Politique