•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un incendie ravage une école de Dorval

Le toit de l'Académie Sainte-Anne a été détruit par le feu.

Selon la porte-parole du Service de sécurité incendie de Montréal, les dommages se chiffrent en millions de dollars.

Photo : Radio-Canada / Gabriel Gervais

Radio-Canada

Un incendie majeur a ravagé l'Académie Sainte-Anne, une école primaire privée de Dorval dans l'ouest de la métropole.

Le feu s'est déclaré vers 21 h 20 dimanche dans le bâtiment du boulevard Bouchard. Il s'est propagé rapidement. À l'arrivée des pompiers, les flammes avaient déjà atteint la structure.

L’incendie aurait débuté au deuxième ou troisième étage et se serait propagé au niveau de l’entretoit. La propagation a été assez rapide.

Karine Huard, chef de section, Service de sécurité incendie de Montréal

L'incendie était toujours en cours ce matin. Environ 130 pompiers ont été déployés pour combattre le brasier et une cinquième alarme a été déclenchée.

On ne compte aucun blessé.

Plusieurs pompiers et d'autres personnes devant l'édifice en flammes.

L'Académie Sainte-Anne se trouve dans l’ancien bâtiment du Royal Montreal Golf Club construit en 1896.

Photo : Radio-Canada / Stéphane Grégoire

La cause du sinistre demeure inconnue pour le moment. Selon la porte-parole du Service de sécurité incendie de Montréal, les dommages se chiffrent en millions de dollars.

L'Académie Sainte-Anne se trouve dans l’ancien bâtiment du Royal Montreal Golf Club construit en 1896. Plusieurs agrandissements y ont été effectués au fil du temps, le plus récent datant de 2014.

Un coup dur

Un bâtiment en flammes, des pompiers et des camions devant l'édifice.

Environ 130 pompiers ont été déployés pour combattre le brasier.

Photo : Radio-Canada / Stéphane Grégoire

En entrevue à RDI lundi matin, Ugo Cavenaghi, président-directeur général de l’Académie Sainte-Anne, a expliqué que la partie la plus récente du bâtiment n’avait pas été touchée. L’autre pavillon, dans lequel on avait nos classes de la 1re à la 6e année, est épargné avec le gymnase et la bibliothèque. Pour la reprise des cours, M. Cavenagui pense que l’enjeu va être plus pour la rentrée prochaine.

C’est une tuile de plus qui tombe sur la tête du Collège Sainte-Anne, a déclaré M. Cavenaghi visiblement touché par l’ampleur des dégâts dans la partie historique du bâtiment. Au moins, il n’y a pas eu de blessés, a-t-il ajouté.

Il y aura un après-COVID et il y aura un après-incendie pour nous aussi.

Ugo Cavenaghi, président-directeur général de l’Académie Sainte-Anne

L'école accueille 570 élèves. Au moment du sinistre, les cours étaient suspendus à cause de la pandémie de COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand Montréal

Incendie