•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des soldats bientôt au CHSLD Floralies LaSalle

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Une femme portant des lunettes face à des micros.

Mme Lynne McVey est la présidente-directrice générale du CIUSSS de l'Ouest-de-l'Île-de-Montréal.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Le CIUSSS de l’Ouest-de-l’île-de-Montréal demande davantage de soldats des Forces armées canadiennes tandis que du personnel venu prêter main-forte doit maintenant être « rapatrié » dans trois hôpitaux. Le CHSLD Floralies LaSalle est la priorité.

Depuis deux semaines, le CIUSSS de l’Ouest-de-l’île-de-Montréal a redéployé du personnel médical et des gestionnaires dans les CHSLD de son territoire, notamment au CHSLD Floralies LaSalle, durement touché par la pandémie et la pénurie de main-d'oeuvre.

On a des gestionnaires et des médecins de St-Mary's, de LaSalle et du Lakeshore [...] qu’on va devoir rapatrier pour travailler dans trois hôpitaux.

Lynn McVey, présidente-directrice générale du CIUSSS de l’Ouest-de-l’île-de-Montréal

Cela ne veut pas dire pour autant que le manque de personnel s’est résorbé.

On est en discussion avec le ministère. On prévoit avoir besoin de l'armée. Les Floralies LaSalle, c'est notre priorité compte tenu du nombre d'employés qui [ont été déclarés] positifs, explique Mme McVey.

Comme l’explique le président-directeur général du CHSLD privé Floralies LaSalle, Benoit Lellouche, la gestion des besoins en ressources humaines demeure difficile, ce n’est pas encore stabilisé.

Quelque 25 employés sont en quarantaine ou ne veulent pas revenir tant que la pandémie est en cours.

Nous avons aussi des employés qui doivent s’occuper d’une personne âgée à la maison, d’autres qui ne veulent pas envoyer leurs enfants à la garderie, ajoute-t-il.

Et l’armée? On serait très intéressés, [...] ça permettrait à notre personnel d’aller se reposer un peu, répond M. Lellouche.

Ce dernier salue le dévouement du personnel et la collaboration du CIUSSS, mais la rétention des nouvelles recrues demeure un défi de taille.

Nous recrutons actuellement jusqu’à 5 personnes par jour, quand une majorité se présente nous sommes contents, et quand 2 restent jusqu’à la fin de leur quart de travail nous sommes contents.

Benoit Lellouche, président-directeur général du CHSLD privé Floralies LaSalle

Ce dernier dit avoir recours à trois agences de placement de personnel.

Un premier groupe de 13 membres des Forces armées ont déjà été déployés au CHSLD Sainte-Anne qui héberge des vétérans.

On compte une douzaine de résidences du CIUSSS sur la liste sous surveillance du MSSS, notamment le CHSLD Herron, le CHSLD LaSalle, le CHSLD Floralies LaSalle et le Centre d'hébergement Vigi de Dollard-des-Ormeaux.

L'armée, mais aussi la Croix-Rouge

La présidente-directrice générale du CIUSSS de l’Ouest-de-l’île-de-Montréal, Lynn McVey, sollicite toutes les ressources disponibles ces temps-ci pour affronter la pandémie de coronavirus.

Plus tôt cette semaine, le CIUSSS a obtenu le soutien du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) pour combler des quarts de travail au CHLSD Nazaire-Piché à Lachine.

Jusqu’au 3 mai, le CHSLD Nazaire-Piché pourra compter jusqu’à 25 travailleurs de la santé du CUSM.

Dimanche, elle dévoilait officiellement le déploiement d’un hôpital mobile de 40 lits avec la Croix-Rouge canadienne à l’aréna Jacques-Lemaire, derrière l’hôpital LaSalle. Des résidents malades de la COVID-19 des CHSLD de la région y seront soignés.

Plusieurs tentes et personnes dans un hall d’aréna.

Des résidents malades de la COVID-19 des CHSLD de la région seront soignés au sein de cet hôpital mobile.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

L’expertise de la Croix-Rouge à l’international, qui a entre autres permis de lutter contre des flambées d’Ebola et de choléra, sert aujourd’hui à venir en aide à des gens d’ici.

Pascal Mathieu, vice-président, Croix-Rouge canadienne, division Québec

C’est la force de la Croix-Rouge, une capacité d’intervention et de mobilisation rapide ici et partout dans le monde, a-t-il ajouté.

Plus tôt vendredi, la mairesse de l’arrondissement, Manon Barbe, se réjouissait de pouvoir prêter main-forte.

Contribuer à sortir les patients malades et leur prodiguer des soins dans un hôpital de campagne pour limiter la propagation, c’est la meilleure chose à faire et je suis fière que LaSalle participe à cet effort, écrivait-elle dans un communiqué.

Un employé de la Croix Rouge entre deux tentes.

La Croix-Rouge a été déployée en appui au CIUSSS de l'Ouest-de-l'Île-de-Montréal.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

L’arrondissement de LaSalle a remis les clés de l’aréna aux représentants du CIUSSS le vendredi 17 avril.

Jusqu’à nouvel ordre, c’est donc cette organisation qui aura l’entière responsabilité de l’immeuble et aucun employé municipal n’y sera affecté, a indiqué la mairesse.

Du matériel médical, notamment des blouses, plié et déposé dans un chariot, à proximité de tentes.

Du matériel médical est disponible pour les employés de la Croix-Rouge.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !